• Accueil
  • Sports
  • Ligue des Champions: Les supporters ivoiriens commentent la lourde défaite du Barça

Ligue des Champions: Les supporters ivoiriens commentent la lourde défaite du Barça

mercredi, 24 avril 2013 11:48

Barcelone utilise trop souvent la combine pour gagner ses matchs. A chaque fois qu’ils sont inquiétés, l’arbitre trouve toujours un penalty imaginaire pour les relancer.

Ligue des Champions: Les supporters ivoiriens commentent la lourde défaite du Barça

 

Allianz Arena de Munich, il est 18H45 quand l’arbitre hongrois Viktor Kassî donne le coup d’envoi de la demi-finale aller de la ligue des champions opposant le Bayern de Munich au Barcelone (Barça).

 

Pour ce duel au sommet, les supporters ivoiriens des deux équipes y vont de leurs commentaires. Que ce soit dans les salons, dans les arrêts de bus, dans les buvettes, etc.

 

 Pour certains, le jeu du Barcelone force respect et admiration et Lionel Messi est le nouveau "jésus" du football.

 

"Il faut coûte que coûte que Barcelone gagne ce soir pour ses inconditionnels", indique Alain S, un supporter du Barça à Yopougon.

 

Cet avis n'est pas partagé par son ami, lui, supporter du Bayern. "Barcelone utilise trop souvent la combine pour gagner ses matchs. A chaque fois qu’ils sont inquiétés, l’arbitre trouve toujours un penalty imaginaire pour les relancer", rétorque-t-il.

 

De chaudes discussions que suspend Thomas Müller quand il ouvre la marque à la 25ème minute. "On connaît les Allemands. C’était la même chose en 2010 et en 2012 en finale de la ligue des champions. Mais après ils ont perdu".



"Quand Messi va se réveiller vous allez vous taire", martèle M. Nepa Zagbolou, un inconditionnel qui croit dur comme fer à la victoire de son équipe. Son fils William, un fanatique du Bayern, le sourire aux lèvres, n’attend que la fin du match.



Comme eux, des sympathisants des deux clubs suivent le match ensemble dans un maquis d'un sous-quartier d'Abidjan-Yopougon.

 

Le débat était plus que houleux entre sympathisants des deux clubs lorsque que Mario Gomez double la mise à la 49ème minute pour le Bayern.

 

A Partir de là, les choses se précisent et les visages des supporters des deux camps deviennent beaucoup plus sérieux quand Ariel Robben porte l’estocade à la 75ème minute pour le Bayern.

 

Des cris de joie retentissent dans certains endroits d’Abidjan. Même les supporters du Réal Madrid se mettent dans la danse quand le clou du match est porté par Thomas Müller à la 82ème minute.

 

C’est sur ce score de 4-0 que l’arbitre hongrois met fin à la partie. L’organisation collective, la puissance, la capacité d’être au bon endroit auront été les atouts du Bayern.

 

Tito Villanova, l’entraîneur du Barcelone n’a pas eu la solution du jour. Si d’un coté le Bayern de Munich a sans doute un gros pied en finale, les inconditionnels du Barça à Abidjan croient encore à un revirement de situation dans huit jours au Camp Nou.

 

Alain ZAMA

 

Read 1494 times Last modified on mercredi, 24 avril 2013 14:27