• Accueil
  • Sports
  • Ligue des champions : La Soa joue sa survie à Nouaktchott

Ligue des champions : La Soa joue sa survie à Nouaktchott

vendredi, 23 août 2019 18:47

La manche retour du tour préliminaire de la compétition se dispute ce dimanche.

Tenue en échec, il y a deux semaines, à Abidjan, par les Mauritaniens du Fc Nouadhibou, la Soa va tenter de surprendre son adversaire, ce dimanche, pour poursuivre son aventure en Ligue africaine des champions.

Dans ce match à élimination directe, les Ivoiriens doivent s’imposer ou, à défaut, obtenir un nul avec des buts pour se qualifier. Une équation difficile mais pas impossible pour les Militaires. Dans cette rencontre retour, l’efficacité offensive sera déterminante. Un aspect sur lequel les Militaires ont longuement travaillé après le match aller.

En témoigne la réaction de Ponde Ange et ses coéquipiers face au Wac, le week-end dernier, en match d’ouverture de la saison 2019-2020 de la Ligue1. Ils ont inscrit deux buts grâce à Doumbia Aboubacar. Le gaucher des Militaires, visiblement l’homme le plus en forme du groupe du moment,  pourrait être la clé du match.

L’efficacité et les qualités techniques du joueur devraient donner des solutions au duo d’entraîneur (Jean Baptiste  Aka et Bilé Ekpagni) de  la Soa. Malgré l’optimisme et la confiance du groupe avant son envol pour la Mauritanie, il devra se méfier de son adversaire.

Le Fc Nouadhibou n’a pas  lésiné sur les moyens pour passer l’obstacle ivoirien. Outre la mobilisation autour de l’équipe, les coéquipiers de Dépodé Ezechiel ont effectué une préparation sérieuse, avec un très bon test en finale de la Coupe de la Ligue séniors, le week-end dernier. Une finale remportée (2-0), grâce à des réalisations de Hemeya Tanjy et Cissé Mahaman. 

En somme, la Soa s’attend à un match difficile  contre le Fc Nouadhibou qui jouera devant son public avec toute la ferveur qui le caractérise. Mais les Militaires sont prêts à lui  donner la réplique avec la rigueur et la discipline qui leur ont permis de décrocher leur premier titre de champion de Côte d’Ivoire.

Céleste Kolia