Ligue des champions : L’Asec défie le Wac

Ligue des champions : L’Asec défie le Wac

vendredi, 11 janvier 2019 09:49

Les Mimos ont démontré ses dernières années qu’ils  savent voyager. Le jeu court des champions de Côte d’Ivoire s’adapte bien à des terrains de bonne qualité comme celui de Rabat. C’est dans l’entrejeu que N’Dao Mohamed Lamine, Badié Gbagnon, Issa Sanogo devront se montrer à la hauteur.

Ligue des champions : L’Asec défie le Wac

La première journée de la compétition débute ce soir, avec un choc entre Ivoiriens et Marocains.

Retrouvailles de feu ce soir (19h Gmt) entre l’Asec et le Wac, en match d’ouverture du groupe A, de la première journée de la phase de groupe de la Ligue africaine des champions. Un duel entre deux clubs de référence du football africain qui tenteront d’empocher leurs trois premiers points dans la compétition. Dans un environnement hostile, au complexe sportif Mouleh Abdallah de Rabat, il faudra un mental de fer aux hommes du coach Amani Yao pour réussir un bon résultat. Surtout face à un adversaire qui tentera de l’asphyxier dès les premières minutes de jeu, avec un pressing, dans tous les compartiments du jeu.

En confiance après sa victoire la semaine dernière contre le Raja de Casablanca (1-0), en championnat, le Wac promet une soirée infernale aux Mimos. Pour ce duel, Faouzi Benzarti misera sur ses joueurs expérimentés et en forme du moment dont l’Ivoirien Comara Cheick, récemment élu meilleur joueur de l’équipe. Les Mimos devront également se méfier de l’attaque du Wydad avec le Liberien Jebor, Ounajem, El Haddad et autres. Sans son portier titulaire, Cissé Abdoul Karim, suspendu, l’Asec devra être vigilante et ne pas craquer dans les quinze premières minutes. Mais l’Asec  n’a pas effectué le déplacement en victime résignée.

Les Mimos ont démontré ses dernières années qu’ils  savent voyager. Le jeu court des champions de Côte d’Ivoire s’adapte bien à des terrains de bonne qualité comme celui de Rabat. C’est dans l’entrejeu que N’Dao Mohamed Lamine, Badié Gbagnon, Issa Sanogo devront se montrer à la hauteur. Le jeu mobile et rapide de l’équipe marocaine pourrait très vite noyer l’entrejeu des Mimos, s’ils ne sont pas solidaires et vigilants. Enfin, il faut réduire au minimum les erreurs de placement et d’appréciation qui avaient fait tout basculer pour les champions de Côte d’Ivoire contre l’autre club marocain, le Raja, l’année dernière, en phase de poules de la Coupe de la confédération. Revenir avec au moins un point de Rabat serait déjà une belle opération pour les Ivoiriens, en attendant de recevoir à domicile Lobi Stars du Nigeria, lors de la 2e journée.

Céleste Kolia

Read 185 times Last modified on vendredi, 11 janvier 2019 10:03