• Accueil
  • Sports
  • Ligue africaine des champions: L’Afrique de l’Ouest absente des débats

Ligue africaine des champions: L’Afrique de l’Ouest absente des débats

jeudi, 10 octobre 2019 17:20
Ligue africaine des champions: L’Afrique de l’Ouest absente des débats Crédits: DR

La phase de groupe de la compétition débute le 29 novembre avec 16 équipes.

On connaît depuis mercredi la composition des quatre groupes pour la phase de poules de la ligue africaine des clubs champions 2019-2020. Les seize meilleurs clubs africains du moment vont tenter de succéder à l’Espérance sportive de Tunis, détenteur du trophée. Une bataille sans aucun représentant de l’Afrique de l’Ouest, en attendant le verdict final entre le Zamalek d’Egypte et Générations foot du Sénégal.

Les Sénégalais qui s’étaient imposés au match-aller (2-1) avaient refusé de disputer le match retour après un changement de lieu. Si le champion du Sénégal ne se qualifie pas, il n’y aura aucun club d’Afrique de l’Ouest dans la compétition. Une situation préoccupante dans la mesure où avec sa nouvelle formule instituée en 2017, ce sont 16 équipes qui prennent part à la phase de groupes au lieu de 8 comme par le passé.

Cela confirme le recul du niveau des clubs ouest-africains ces dernières années. L’édition précédente, l’Asec, le Lobi Stars du Nigeria et le Horoya de Conakry étaient les trois représentants, mais seuls les Guinéens avaient atteint les quarts de finale, où ils ont été balayés par le Wydad de Casablanca.

« Je ne suis pas surpris par l’absence des équipes d’Afrique de l’Ouest. Comme je l’ai souvent dit, tout est une question d’ambition et de moyens, qui vont d’ailleurs de pair. Plusieurs clubs en Afrique de l’Ouest n’ont pas les moyens pour non seulement retenir leurs talents, mais également offrir de meilleures conditions de préparation à leurs joueurs. Ce qui est le contraire des écuries du Maghreb et d’autres clubs comme le Tp Mazembe. Par le passé, la Caf prenait en charge les clubs qualifiés. Ce qui n’est plus le cas. Il faut donc avoir les moyens pour être présent à ce grand rendez-vous », a expliqué Aka Kouamé, ancien international ivoirien, devenu entraîneur.

Une stagnation du football ouest africain dans les compétitions continentales qui a élargi le fossé avec les clubs d’Afrique blanche. Il est également sous la menace de l’Afrique australe qui compte, pour cette édition de la compétition, cinq représentants qui sont Mamelodies Sundowns (Afrique du Sud), Zesco (Zambie), Platinum (Zimbabwe), Primero et Petro (Angola). Il faut rappeler que dans le dernier ranking de la Caf, il n’y a seulement que deux pays africains (Nigeria et Guinée) dans le top 12. Seuls ces deux pays ont eu le droit d’engager deux représentants dans la compétition.

Céleste Kolia

La composition des groupes :

Groupe A - Primeiro de Agosto (Angola), TP Mazembe (RD Congo), Zesco United (Zambie), Zamalek (Egypte)/Génération Foot (Sénégal),
Groupe B - Etoile du Sahel (Tunisie), FC Platinum (Zimbabwe), Al Hilal (Soudan), Al Ahly (Egypte)
Groupe C - Usma (Algérie), Mamelodi Sundowns (Afrique du Sud), Petro Atletico (Angola), Wydad Athletic Club (Maroc)
Groupe D - Raja Club Athletic (Maroc), JS Kabylie (Algérie), AS Vita (RD Congo), Espérance (Tunisie)