Sport: Victoire tous azimuts, cette Côte d’Ivoire qui gagne
  • Accueil
  • Sports
  • Sport: Victoire tous azimuts, cette Côte d’Ivoire qui gagne

Sport: Victoire tous azimuts, cette Côte d’Ivoire qui gagne

vendredi, 10 mai 2013 14:30
Les Eléphanteaux et le Président Alassane Ouattara Les Eléphanteaux et le Président Alassane Ouattara Crédits: Archives

L’épilogue du sport ivoirien de ces dernières années est édifiant.

Sport : Victoire tous azimuts, cette Cote d’Ivoire qui gagne

L’épilogue du sport ivoirien de ces dernières années est édifiant. Il révèle de manière éclatante la primauté de la Côte d’Ivoire sur le sport en Afrique. Football, tennis, taekwondo, athlétisme… tout y passe. Et les représentants ivoiriens sont intraitables. Hier, ce sont les prodiges Éléphanteaux qui étaient célébrés par le Président de la République. Normal. Après leur brillante performance à la 10ème Can U-17 au Maroc où ils se sont offerts les Goldens Eagles en finale.

En ligue des champions africaine, les portuaires du Sewé, en ordre de bataille, se sont qualifiés pour les phases de poule de la prestigieuse compétition en disposant du FUS de Rabat. Les taekwondo'in Tadjou Vassiu et Semien Bilé avaient déjà créé la surprise aux jeux africains de Maputo (Mozambique) en s'octroyant des médailles. Même son de cloche pour les tennismen ivoiriens qui ont raflé 10 médailles au circuit international de Lomé en avril dernier.

Gabriel Tiacoh peut même reposer en paix car l’athlétisme ivoirien se porte comme un charme. La preuve, Murielle Ahouré qui se prépare activement pour prendre part aux différentes compétitions en Russie et aux Usa et Suzanne Kragbé qui bénéficie d’une bourse d’études pour les prochains Jeux olympiques de Rio assurent et rassurent les Ivoiriens.

Le succès, on le voit est là. Les trophées aussi. Comme la Chancelière allemande Angela Merkel et ses champions qui marchent sur le toit du sport en Europe, le Président Alassane et ses « fils » confirment leur suprématie sur le sport en Afrique.

Même les éliminations précoces de l’Asec en 8ème de finale de la ligue des champions et celle des aiglonnes au handball lors de la 29ème édition du championnat d’Afrique des clubs, sont passées sous silence. Des victoires, les Ivoiriens en avaient besoin pour se réconcilier avec ses sportifs. Pourvu que cette dynamique de victoire se perpétue.

Alain Zama

Lu 1328 fois Dernière modification le vendredi, 10 mai 2013 18:08