Imprimer cette page

Julien Fournier, Directeur général de l'Ogc Nice) : « L'Ogc Nice mettra tout en œuvre pour aider le Racing club d'Abidjan »

mercredi, 11 juillet 2018 19:01

Nouvellement promu en Ligue 1 de Côte d'Ivoire, le Racing club d'Abidjan (Rca) vient de signer un partenariat avec le club français de l'Ogc Nice.

Quelles sont les motivations du partenariat entre l'équipe française de l'Ogc Nice et la formation ivoirienne de Racing club d'Abidjan ?

C'est en fait une relation, une union entre nos deux entités qui prendra en compte le renforcement de capacités des encadreurs techniques et surtout la formation des jeunes. Nous partageons pratiquement les mêmes valeurs. C’est la première fois que nous avons un tel partenariat en Afrique. Je peux vous dire que nous sommes très heureux que cela débute avec la Côte d’Ivoire. Nous sommes venus donc à Abidjan pour matérialiser cette union. Nous mettrons tout en œuvre pour arriver à la réussite de cette idée première. Nous nous inscrivons vraiment dans la durée.

Très concrètement. Quels sont les objectifs recherchés par ce partenariat ?

Il faut comprendre que l'Ogc Nice s'est tourné depuis un bon moment déjà vers l'Afrique. Nous pensons que c'est dans ce continent qu'il y a le plus de talents. Nous les clubs européens, n'avons pas toujours bien travaillé avec l'Afrique. Et qu'on est toujours venu piquer ici un ou deux joueurs sans jamais un travail de fond. C'est dans ce contexte que j'ai rencontré Souleymane Cissé. Qui est le président d'honneur du Rca. Ce fut l'une de nos plus belles rencontres. Dans la mesure où ce qu'il a développé, nous a donné envie. Cela nous a permis de nous inscrire dans la durée avec l'Afrique.

Quel est le contenu de cet accord de l'Ogc Nice avec le Racing d'Abidjan ?

On est parti pour une durée qui est celle de trois années. Comme je l'ai dit, il s'agira de voir effectivement ce qu'on peut faire sur du long terme. L'idée, c'est essayer de faire en sorte que le Racing club d'Abidjan puisse grandir. Cette équipe vient de se hisser dans la première division ivoirienne. Quand on pense grandir, on pense nécessairement à la formation, aux bases solides du football. Et puis inversement, nous de notre côté, on a envie aussi de bénéficier du travail fait par Souleymane Cissé pour les nombreux talents de joueurs qu'il forme. L'idée, ce n'est pas de ramener vers l'Europe dix ou vingt joueurs. Pas du tout. Mais, bien former et voir s'il y a chaque année, un ou deux qui sont dans la l'aboutissement de cette formation.

Expliquez donc le profil de joueur que vous recherchez ?

Les profils sont d'une manière générale à peu près les mêmes. Nous avons chez nous, deux constantes. On veut absolument avoir des joueurs avec une vraie dimension technique. Ce qu'on appelle les joueurs de rue. Des joueurs qui ont ce talent inné. Et puis, avoir des joueurs intelligents. C'est à dire un joueur qui est capable de trouver sur le terrain la solution même quand il est en difficulté. Ce sont les deux critères principaux pour nous. Je dois dire que quand nous sommes venus observés les équipes ici, notamment celles de Souleymane Cissé. Nous avons vu des garçons de 13 voire 14 ans correspondre à ce profil.

À quoi faut-il s'attendre dans un bref délai ?

Nous voyons plutôt les choses sur du long terme. Et le principal message qu'il faut donc retenir. C'est que l'Ogc Nice vient en Afrique pour découvrir et aider ces jeunes talents et mieux orienter leur formation.

Réalisée par ADAM KHALIL

 

Lu 520 fois Dernière modification le mercredi, 11 juillet 2018 19:23