Football : Le Séwé face à son destin

samedi, 04 mai 2013 09:38

L’équipe de San Pedro reçoit celle de Rabat (Maroc) cet après - midi, au stade Robert Champroux,  dans le cadre des 8es de finale retour de la Ligue des champions.

Le Sewé Sports de San  Pedro joue son destin en Ligue des champions. ce samedi (15h30), il reçoit au stade Robert Champroux, la formation marocaine du Fus de Rabat, pour le compte du match retour des 8es de finale.

Une rencontre à quitte ou double que le champion de Côte d’Ivoire ambitionne de remporter pour s’ouvrir les portes de la phase de poules de la prestigieuse compétition des clubs. Lors de la conférence de presse d’avant-match, jeudi dernier, les dirigeants, les membres de l’encadrement technique et les joueurs l’ont dit clairement.

«  Ce match contre le Fus de Rabat est d’une importance capitale pour nous. Il s’agira donc de gagner, quel que soit le prix à payer, pour obtenir la qualification. Le défi est excitant. Il faut le relever », a rassuré Rigo Gervais, l’entraîneur de l’équipe.

Quelles sont les chances des Portuaires et comment devront-ils  jouer contre leurs adversaires qui, nul doute,  fouleront la pelouse du stade Champroux avec le secret espoir de réaliser un holp-up en terre ivoirienne ? La réponse  d’Aka Kouamé Basile, un habitué des joutes continentales, ex-entraîneur de l’Asec et du Football club de Kadiago du Burkina Faso : «  Le Séwe a   toutes les chances de se qualifier pour la suite de la compétition.

Pour  ce  faire, en plus de la solidarité dans tous les compartiments, les joueurs  doivent  se montrer conquérants durant les quatre-vingt-dix minutes de la partie. Afin d’inscrire le petit but qui les propulserait dans la phase de poules ».

Une opposition qui s’annonce explosive entre deux formations qui ont sensiblement le même niveau. Au match aller, au terme d’une rencontre qui s’est jouée sur un air de derby, Marocains et Ivoiriens avaient coupé la poire en deux. Après le jeune internationalSabaar Ahmed (56e), Zougoula Kévin d’une frappe limpide, dans les arrêts de jeu (92e), avait les pendules à l’heure. Après un penalty raté par l’équipe locale.

Cinq ans  après l’Asec, Rigo Gervais et ses poulains, face au champion du royaume chérifien déterminé à vaincre, réussiront-ils, enfin,  à offrir au football ivoirien, la phase de poules de la Ligue des champions 2013 ?

La réponse se trouve dans leurs pieds.

Diallo Mohamed        

 

Read 1117 times Last modified on samedi, 04 mai 2013 09:49