Fimaa/Attribution de la 7è Can à la Côte d’Ivoire: Le président Bleu fait le point
  • Accueil
  • Sports
  • Fimaa/Attribution de la 7è Can à la Côte d’Ivoire: Le président Bleu fait le point

Fimaa/Attribution de la 7è Can à la Côte d’Ivoire: Le président Bleu fait le point

samedi, 23 juin 2018 14:33
Fimaa/Attribution de la 7è Can à la Côte d’Ivoire: Le président Bleu fait le point Crédits: Alain Zama

La Fédération internationale de maracana et associations (Fimaa) fait sa mue, en attendant la 7è Can de Maracana, en septembre 2018.

Face à la presse nationale et internationale, son président, le Commissaire Bleu Louhan Charlemagne, est revenu sur ce qui a milité en faveur de la Côte d’Ivoire en ce qui concerne l’attribution de la 7è Can de Maracana, l’évolution des préparatifs au plan local et le nombre de pays participants.

Accord de principe du gouvernement ivoirien à l’organisation de la 7è édition de la Can

«Auréolés de deux titres africains au niveau senior et vétéran à la Can 2017, à Bamako, mes pairs du Bureau exécutif international me mandataient auprès du président Alassane Ouattara et son gouvernement, notamment le ministre des Sports et des Loisirs, M. Albert François Amichia quant à l’organisation de la 7è Can de Maracana à Abidjan. C’était à la limite, arrachée aux forceps parce que cette Can était prévue au Gabon. Il y a eu quelques petits problèmes avec notre représentation locale là-bas sur lesquels les ‘’frères’’ ont rebondi pour demander à la Côte d’Ivoire, pays hôte du siège, de reprendre en main cette organisation. C’est ainsi que nous entrepris les démarches qui ont abouti justement à une décision du Conseil de ministre ivoirien quant à l’acceptation, sinon l’accord donner à la Fédération ivoirienne de maracana et disciplines associées (Fimada), pour organiser la 7è édition de la Can.

Évolution des préparatifs au plan local

A quelques mois de cette importante organisation, il était pour nous de bon aloi de faire venir tous les experts, surtout les collaborateurs au niveau de la Fimaa pour se rendre à l’évidence de l’évolution des préparatifs au niveau local. Et donc, c’est un cœur plein de satisfaction qui s’adresse à vous après le tour des sites de compétition et d’entraînement mais également d’hébergement et de restauration. Nous allons attendre le rapport des experts qui nous édifieront définitivement sur ce qui reste à faire. Les bons points  tout comme les mauvais ! Mais en tout état de cause, je suis fier de ce que mon pays, la Côte d’Ivoire qui est un pays africain, offre au monde entier quant aux infrastructures d’hébergement, de compétition au niveau du Maracana. C’est un président satisfait en premier ressort qui, au nom de ses pairs, veut remercier la presse pour le relais que vous déviez faire tant au plan national qu’international pour cet évènement qui attend des sponsors parce que l’Etat ivoirien a fait sa part de sacrifices, il reste à la Fimaa de faire le reste du travail.

Les pays attendus

Nous nous attendions à 24 équipes nationales issues de 12 pays. Nous sommes en ce moment à 14 intentions de participation. Mais j’avoue que nous sommes en train de lutter pour qu’on ne dépasse pas cette norme parce que 14 nations au niveau des deux catégories sénior et super sénior, surtout avec la Chine qui s’est invitée à l’évènement, c’est énorme !  Il nous reste à convaincre des partenaires privés pour nous accompagner. Nous sommes une jeune fédération qui n’a que deux ans d’existence. Même si nous faisons des émules, les choses ne sont pas aussi faciles. Mais nous sommes sur la bonne voie. Nous sommes encore dans nos ‘’petits souliers’’ de négociants auprès de l’Etat ivoirien pour que quelque chose soit faite en termes de hausse de la cagnotte à nous allouée, mais nous n’allons pas dormir non plus quant à la recherche tous azimuts de partenaires…»

Alain Zama
Correspondant communal

Lu 312 fois Dernière modification le samedi, 23 juin 2018 14:52