• Accueil
  • Sports
  • Crise Fif-clubs: Le Gx entend suspendre sa participation aux activités de la FIF

Crise Fif-clubs: Le Gx entend suspendre sa participation aux activités de la FIF

lundi, 25 juin 2018 18:06
Le GX entend suspendre sa participation aux activités de la FIF. Le GX entend suspendre sa participation aux activités de la FIF. Crédits: Abidjan.net

Les clubs de football réunis au sein du Gx ne veulent pas cautionner la gestion de la Fédération ivoirienne de football (Fif) dirigée par Sidy Diallo.

À l'instar de la Fif en Assemblée générale ordinaire à Yamoussoukro, ils se sont réunis le 23 juin pour prendre d'importantes décisions. Une réunion d'information tenue à Abidjan, à l'hôtel la  Nouvelle Pergola à Marcory.

A l’issue de cette rencontre, les 40 clubs de L1, L2, D3 et Groupements d'intérêts, ont décidé de rompre leur collaboration avec le Comité exécutif actuel de la Fif et demander des sanctions financières de la Confédération africaine de football (Caf), du gouvernement ivoirien et des institutions financières et bancaires.

«Les membres du Gx décident d’arrêter leur participation à toutes les activités de la Fédération ivoirienne de football, à l’exception de la finale de la Coupe nationale et des matches de play-off pour la montée en Ligue 2. Ce, jusqu’à la publication des résultats de l’audit de la Fifa», a indiqué le communiqué qui a sanctionné ces travaux.

Selon ledit communiqué, les graves soupçons de détournement et de malversations financières des dirigeants actuels de la Fif ont permis au Gx de réclamer de la Caf, du gouvernement et des établissements bancaires à suspendre leur soutien à l’institution du football ivoirien.

«Face à la dérive autocratique et aux graves soupçons de gabegie et de malversations financières des dirigeants actuels de la Fif, dans l’intérêt de la bonne marche du football en Côte d’Ivoire, le Gx demande, à l’instar de la Fifa, au gouvernement de Côte d’Ivoire, à la Caf ainsi qu’à toutes les entités qui financent habituellement les activités du football en Côte d’Ivoire, de geler leurs apports financiers à la Fif jusqu’à la publication des résultats de l’audit demandé par la Fifa. Aux banques et établissements financiers ainsi qu’à toute autre entité de ne plus faire de nouvelles avances de fonds à la Fif jusqu’à nouvel ordre», poursuit le document.

Les membres du Gx ne s'arrêtent pas aux décisions de sanctions. Avec l'accord de plusieurs clubs (Asec, Wac, Sporting club de Gagnoa, Stella club, Angélique de Gagnoa, Bouaké Fc, Mouna Fc... et bien d'autres), ils disent aussi avoir constaté une violation grave de l’article 34. Ces clubs dissidents ont déclaré irrégulière l’Assemblée générale ordinaire de la Fif du 23 juin 2018, à Yamoussoukro, capitale politique et administrative.

«Vu la violation de l’article 34 pour la convocation de l’Assemblée générale ordinaire de ce 23 juin 2018, le Gx déclare cette assemblée irrégulière et par conséquent  nulle et de nul effet toutes les décisions qui en découlent», conclut la note lue par le porte-parole, Armand Gohourou.

ADAM KHALIL

Read 227 times Last modified on lundi, 25 juin 2018 18:19