Congo-Kinshasa: Signature d'un pacte national anti-corruption 13:40 - 10/12/13

mardi, 10 décembre 2013 13:33

Les signataires de ce pacte ont convenu à agir de manière exemplaire en respectant l'intégrité, la transparence et la bonne gouvernance, ajoute-t-elle.

Congo-Kinshasa: Signature d'un pacte national anti-corruption

En République démocratique du Congo, le secteur public, le secteur privé et la société civile ont signé lundi 9 décembre un pacte national anti-corruption.

Ce document a été signé à l'occasion de la journée mondiale de lutte anti-corruption célébrée le même jour. Selon la présidente de l'organisation « Initiative anti-corruption pour le secteur privé », Marie-Chantal Kaninda, ce pacte constitue un instrument majeur pour éradiquer la corruption du pays.

Par le pacte national anti-corruption, les signataires s'engagent à s'abstenir de toute forme de corruption, d'inculquer à leurs organisations respectives une culture des valeurs positives, indique Marie-Chantal Kaninda.

Les signataires de ce pacte ont convenu à agir de manière exemplaire en respectant l'intégrité, la transparence et la bonne gouvernance, ajoute-t-elle.

Marie Chantal Kaninda, présidente de l'Initiative anti corruption dans le secteur privé affirme que ce pacte est une détermination à éduquer la population afin d'éradiquer ce fléau.

« Nous voulons vraiment voir la corruption être totalement être éradiquée dans ce pays », affirme-t-elle.

Pour sa par, la ministre de la Justice, Wivine Mbumba, estime que la lutte contre ce fléau doit concerner toutes les couches sociales.

Elle appelle donc la population congolaise à éviter les pratiques de corruption.

« Il y a des actes dans notre culture qui relève de la corruption mais que les gens trouvent normal. La corruption ne concerne pas que les autorités, mais aussi la base », déclare Wivine Mbumba.

L'élaboration de ce pacte a connu la contribution du Canada et du Royaume uni.

Présents à cette cérémonie, les ambassadeurs de ces deux pays ont réaffirmé leur engagement à soutenir la RDC dans la lutte anti-corruption.

Ce pacte a été signé en présence du Premier ministre congolais et de toute l'équipe gouvernementale.

La RDC se situe en 2013 à la 154è position sur 177 pays classés sur l'indice de perception de la corruption publié chaque année par Transparency International. Le pays gagne ainsi 6 places comparé à l'indice2012.

 

Radio Okapi

Rate this item
(0 votes)
Écrit par  Radio Okapi