• Accueil
  • Sports
  • Can 2019: De sérieux clients pour la Côte d’Ivoire

Can 2019: De sérieux clients pour la Côte d’Ivoire

samedi, 13 avril 2019 08:39
Can 2019: De sérieux clients pour la Côte d’Ivoire Crédits: DR

Pour la première fois de son histoire, la Coupe d’Afrique des nations de football va accueillir vingt-quatre équipes, du 21 juin au 19 juillet, en Egypte.

Le tirage au sort de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations seniors de football (Can 2019) a été effectué hier, par la Caf, au Caire, en Egypte. Il en est sorti plusieurs chocs. En tout cas, le tirage n’a pas été tendre pour les équipes du groupe D. La Côte d’Ivoire, le Maroc, l’Afrique du Sud et la Namibie, réunis dans ce terrible groupe vont devoir se livrer une lutte sans merci pour sortir la tête haute de ce guêpier.

Pour tous les observateurs sérieux, ce groupe D est, sur le papier, celui de la mort ! Dans cette poule, en effet, on y retrouve trois anciens vainqueurs de la Coupe d’Afrique des nations (Can) et anciens Mondialistes qui sont la Côte d’Ivoire, le Maroc et l’Afrique du Sud.

Les Lions de l’Atlas ont remporté la Can en 1976. Ils sont auréolés de quatre participations à la phase finale de la Coupe du monde de la Fifa (1970, 1994, 1998 et 2018). Et puis, en 2017, lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, Ivoiriens et Marocains étaient logés dans le même groupe et la suite, tout le monde la connaît.

L’Afrique du Sud également est loin d’être un faire-valoir. Vainqueur de la Can 1996, les Bafana-Bafana ont côtoyé le haut niveau mondial en 1998, en 2002 et en 2010, à domicile. Du coup, il est difficile de faire des pronostics sans se tromper. Mais on peut oser pour dire que les deux premières places pour sortir du groupe se joueront entre Ivoiriens et Marocains. Si la Namibie semble un ton en dessous, l'Afrique du Sud peut faire douter les Ivoiriens et les Marocains.

A présent, la balle est dans le camp des sélectionneurs nationaux. La Côte d’Ivoire, bien qu’en reconstruction, est très attendue au pied des pyramides. La nouvelle génération conduite par Serge Aurier, Max Gradel, Nicolas Pépé, regorge de talents.

Sur le papier, la bande à Kamara n’a pas grand-chose à envier aux autres que l’on n’hésite pas à plébisciter. Après une période de flottement, les Eléphants ont retrouvé la joie de jouer ensemble. Les derniers matches, lors des éliminatoires, ont montré une équipe en nette progression. Reste à lui donner une bonne préparation pour lui permettre de s’éclater au bord du Nil.

Mais il n’y a pas que ce groupe D de la Côte d’Ivoire. L’Egypte, pays organisateur, l’équipe la plus titrée de l’histoire (7 fois vainqueur), a hérité de la République Démocratique du Congo, de l’Ouganda et du Zimbabwe. Dans un groupe où Pharaons et Léopards sont favoris, au regard de leur prestation à la Can 2017, au Gabon. Mohamed Salah et les Pharaons disputeront le match d’ouverture face aux Guerriers (Zimbabwe).

De son côté, le tenant du titre, à savoir le Cameroun, sera opposé au Ghana, au Bénin et à la Guinée-Bissau. Le tirage des Fennecs de l’Algérie était également très attendu. Les hommes de Djamel Belmadi défieront, eux, le Sénégal d’Aliou Cissé conduit par un explosif Sadio Mané, le Kenya et la Tanzanie. Tandis que la Tunisie affrontera le Mali, la Mauritanie et l’Angola.

Dans le groupe B, le Nigeria, qui revient dans la compétition, après avoir manqué les deux dernières éditions, croisera le fer avec la Guinée, Madagascar et le Burundi.

PAUL BAGNINI