Can 2019 (3e journée): Les Éléphants attendent les Fauves de pied ferme
  • Accueil
  • Sports
  • Can 2019 (3e journée): Les Éléphants attendent les Fauves de pied ferme

Can 2019 (3e journée): Les Éléphants attendent les Fauves de pied ferme

vendredi, 12 octobre 2018 12:46
Can 2019 (3e journée): Les Éléphants attendent les Fauves de pied ferme Crédits: DR

La Côte d’Ivoire joue gros face à la République centrafricaine, cet après-midi (à partir de 17 h), au Stade de la paix de Bouaké.

Cette rencontre compte pour la troisième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019 de football. Les deux pays (une victoire et une défaite chacun, trois points) se partagent la deuxième place dans le groupe H. Les Ivoiriens qui évolueront à domicile et soucieux de se détacher en vue de la qualification, n’ont qu’un seul objectif : gagner.

Kamara Ibrahim, le sélectionneur national, entend aligner ses éléments les plus en forme du moment, au terme du regroupement. Sur les vingt-cinq joueurs convoqués, vingt-trois ont finalement répondu à l’appel. Tié Nicolas, le jeune portier de Chelsea, ayant été retenu par son club et Adama Traoré, blessé, ayant déclaré forfait. Cela ne perturbe pas le groupe.

Les trois compartiments sont fournis de talents. Sur le plan offensif (si le sélectionneur national reste fidèle à son système offensif de 4-3-3), Jonathan Kodjia (buteur patenté d’Aston Villa) devra être à la pointe du combat ; quand Nicolas Pépé (la force de frappe de Lille) et Wilfried Zaha, le feu follet de Crystal Palace (absent contre le Rwanda) occuperont les couloirs-ailes.

Dans l’entre-jeu, le trio Franck kessié (Milan Ac)-Séri Jean Michaël (Fulham)-Max Alain Gradel (le talentueux capitaine de Toulouse), a de fortes chances de commencer le match. Quand Geoffroy Serey Dié (peu inspiré ces derniers temps) attendra son heure pour apporter sa générosité et son expérience au groupe.

Le bastion défensif, avec la convalescence de Serge Aurier de Tottenham (il relève de blessure), le côté droit devra logiquement revenir à Bakayoko Mamadou, constant dans le championnat belge.

Ghislain Konan (Reims), l’étoile montante, occupera le couloir gauche pour apporter sa technicité et son appétit offensif. Afin de créer, par moments, le surnombre en attaque. Pendant ce temps, l’axe central sera l’affaire d’Eric Bertrand Bailly (Manchester United) et de Wilfried Kanon (Ado La Haye), un duo assez complémentaire.

Entre un Sylvain Gbohouo (TP Mazembé) qui doute, Sangaré Badra (remplaçant dans le championnat professionnel d’Afrique du Sud) et Cissé Abdoul Karim (meilleur gardien du championnat écoulé et titulaire incontesté à l’Asec) qui sera titulaire pour cette bataille décisive ? Telle est la préoccupation de nombre d’observateurs et surtout des supporters ivoiriens. En toute conscience, Jean -Jacques Tizié, le responsable des gardiens de but en sélection, décidera.

Une chose est sûre : les Eléphants sont déterminés à mettre le pied à l’étrier dans la solidarité, la discipline et la modestie, pour «anéantir» Geoffrey Kondogbia (le fer de lance), Cédric Yambéré, Junior Gourrier, Amos Youga et leurs équipiers. Qui ne sont pas en tourisme dans la capitale de Gbêké. « Nous avons des armes pour vaincre », a averti Kondogbia dans la presse centrafricaine.

De notre envoyé spécial à Bouaké
JEAN-BAPTISTE BEHI       

                                                                                                                       

Lu 325 fois Dernière modification le vendredi, 12 octobre 2018 13:02