Victorien N'guessan KOUAKOU

Victorien N'guessan KOUAKOU

[01-01-2014. 11H00] Cette performance est reconnue par tous nos partenaires, notamment les grandes institutions internationales. Les résultats sont visibles par tous en matière de réhabilitation et de construction de nos infrastructures économiques et sociales.

« Il s’agit certes pour nous d’exprimer la grâce de Dieu, mais aussi de marquer un arrêt  afin d’exhorter les uns et les autres à plus d’ardeur dans les actes d’adorations tout en les appelant à la droiture, à la justice et à la persévérance », a dit l’homme de Dieu.

"De toute façon moi, je ne cherche même plus à comprendre. Ça tire, je me cache, ça tire plus, je sors, et puis si ça tire encore, je me recache. Si j'essaie de savoir tous les matins ce qui c'est passé la nuit, je n'ai plus qu'à faire journaliste!", essaie de dire avec le sourire un commerçant du centre-ville.

mercredi, 25 décembre 2013 18:00

Noël: La fête célébrée avec faste à Divo

[25-12-2013. 18h00] Pour le Père Souaté Bolly, Curé de la paroisse Saint-Paul de Divo, Noël apparaît comme la plus ancienne des fêtes duSeigneur.

Cette déclaration, à forte portée politique à l'approche du référendum que les Frères musulmans ont appelé à boycotter, ne devrait toutefois pas entraîner de conséquences dans l'immédiat pour la confrérie, déjà interdite en vertu d'une décision de justice pour laquelle un appel au fond est encore attendu.

Cette déclaration, à forte portée politique à l'approche du référendum que les Frères musulmans ont appelé à boycotter, ne devrait toutefois pas entraîner de conséquences dans l'immédiat pour la confrérie, déjà interdite en vertu d'une décision de justice pour laquelle un appel au fond est encore attendu.

Série noire sans fin ?, serait-on tenté de se demander. Après trois drames successifs, trois jours durant, en début de mois, qui ont fait au moins 38 morts.

[23-12-2013. 11h00] Série noire sans fin ?, serait-on tenté de se demander. Après trois drames successifs, trois jours durant, en début de mois, qui ont fait au moins 38 morts.

Depuis les affrontements meurtriers du lundi 16 décembre qui ont été marqués par l’arrestation du colonel Marcel Ntsourou, l’UPADS est le premier parti à s’exprimer ouvertement pour déplorer l’usage de la force.

Depuis les affrontements meurtriers du lundi 16 décembre qui ont été marqués par l’arrestation du colonel Marcel Ntsourou, l’UPADS est le premier parti à s’exprimer ouvertement pour déplorer l’usage de la force.

Page 39 sur 52