• Accueil
  • Sports
  • Arthur Cissé Gueu (champion de Côte d’Ivoire 100 m) : « On se prépare sans grands moyens »

Arthur Cissé Gueu (champion de Côte d’Ivoire 100 m) : « On se prépare sans grands moyens »

mercredi, 07 août 2019 19:25

L’athlète ivoirien sera du rendez-vous de Doha, au Qatar, pour les championnats du monde d’athlétisme



Vous faites partie aujourd’hui du Top 5 mondial au sprint, suite à vos dernières performances. Qu’est-ce que cela vous fait ?


Cela est très rassurant avant les championnats du monde. Mon objectif est bien sûr d’arriver à faire une finale à Doha, au Qatar. Pour cela, c’est un bon signe pour la confiance


Comment préparez-vous ces championnats du monde ?


Ce n’est vraiment pas ce qu’on voulait parce qu’il n’y a pas assez de moyens pour se préparer. On essaye de faire avec nos propres moyens mais on espère être prêt pour ces championnats.


Dans quelles conditions aimeriez-vous être pour préparer ces échéances ?


Nous aurions voulu bénéficier des mêmes moyens que les Américains et les Jamaïcains qui se préparent dans de bonnes conditions. Ils bénéficient de stages de préparation. Par contre nous, nous sommes cloués ici à Abidjan. Nous sommes obligés de nous entraîner avec nos propres moyens. Tout compte fait, nous n’allons pas baisser les bras. Si on nous donne les moyens on les prendra, dans le cas contraire, on fera avec ce que nous avons.
Sans grand moyens, vous arrivez pourtant à réaliser des performances.

Qu’est-ce qui fait véritablement votre force ?


C’est la volonté, c’est un choix. Quand tu aimes quelque chose, il faut donner le maximum et après certainement les moyens suivront. Nous sommes avant tout focalisés sur nos objectifs, c’est cela le plus important.


Pourquoi éprouvez-vous souvent beaucoup de difficultés à vous affirmer dans la  Ligue de Diamant, où nous ne sommes plus qu’à deux étapes de la détermination des finalistes ?


La Diamond League est effectivement une autre réalité. Chaque étape est comme une finale olympique ou une finale de championnat du monde parce que les meilleurs sont souvent présents. Il y a les Américains, les Jamaïcains. Lors des deux dernières étapes, je n’ai effectivement pas été au top en terminant 4e et 6e et à Londres, j’ai fini 8e parce que je  ne me sentais pas bien. J’avais eu une crampe, raison pour laquelle j’ai relâché, pour ne pas me mettre en danger pour la suite de la saison. Je n’ai pas voulu forcer. J’espère que la Diamond League du 18 aout à Birmingham sera meilleure parce que j’irai pour gagner.


Croyez-vous donc pouvoir disputer la finale de la Diamond league ?


J’y crois et cela va dépendre de ma prestation au cours de l’étape de Birmingham. Cela déterminera si je suis qualifié ou pas. Je reste donc concentré et déterminé. Il y a également les Jeux africains qu’il faut préparer. Il y a plusieurs objectifs à atteindre. Le plus important, ce sont les championnats du monde et la diamond league. Nous restons donc concentrés sur ces objectifs.

Interview réalisée par Céleste Kolia