La privation d'éducation et de soins de santé, la difficulté à trouver un emploi, sont entre autres « les défis majeurs », auxquels sont confrontés cette jeunesse. Qui ne représente pas moins, « une proportion importante » de la population, a-t-il déploré.
Selon Sandrine Evodie, administrateur principal de l’Esd-Ci, cet atelier s’inscrit dans un vaste projet dénommé « Leadership des jeunes dans la prévention des conflits » qui a pour objectif « de faire des participants à ce programme des médiateurs ou négociateurs de paix », a-t-elle indiqué.
Selon Me Brizoua-Bi, ce concours vise à récompenser annuellement les meilleurs bacheliers du système éducatif ivoirien. Il répond également au souci de remplir une mission citoyenne et de responsabilité sociale.
Selon lui, « 2015 constitue une année cruciale pour la Côte d’Ivoire car marquée par le scrutin présidentiel. Ce qui suppose une réorientation des activités de la commission nationale pour s’adapter à l’ère du temps ».
Il se raconte que Kouassi Kouadio est connu comme un homme amusant et taquin. Très populaire dans son village, il s’est attribué le pseudonyme « Docteur Maouawué » qui veut littéralement dire « je suis déjà mort » en langue locale.
« Ce soir, nous avons au programme l’épreuve d’anglais. Mardi, nous composons en économie. Les candidats aborderont les matières spécifiques le mercredi 12 août », a noté la candidate.
Démarrée timidement dans sa phase active au début du mois de mars dernier dans la ville d’Abengourou, cette opération de recensement des populations connait progressivement un engouement depuis le courant du mois de mai.
Ce forum dénommé « rendez-vous de la famille » a pour invitée spéciale Mme Kandia Camara, ministre de l’Éducation nationale et de l’Enseignement technique.
Selon une source, 12 présidents de Foursquare au niveau africain et 5 autres hors du continent sont annoncés pour l’événement. Le thème de la précédente convention était: « Élargis l’espace de ta tente » (Esaïe 52.2).