• Accueil
  • Société
  • Venance Konan : ‘‘L’éducation est la priorité des priorités pour accéder à l’émergence ’’

Venance Konan : ‘‘L’éducation est la priorité des priorités pour accéder à l’émergence ’’

dimanche, 01 septembre 2013 12:45
Venance Konan, DG Fratmat, au centre Venance Konan, DG Fratmat, au centre

Après avoir défini  l’éducation comme étant l’acquisition de savoirs et  l’émergence synonyme  de  développement, le Dg de Fraternité Matin a indiqué que pour que la Côte d’Ivoire accède au  rang de pays émergent, "l’éducation doit être la priorité des priorités". Car dira-t-il : « L’ancien président Houphouët Boigny a, à travers la construction de grandes écoles et l’envoi de compagnons à l’aventure en 1946, eu  cette  grande vision. Qui malheureusement dans son élan  a été  sabotée par  la récession économique et  la mise en application du Programme d’Ajustement Structurel (Pas) ».

Venance Konan : ‘‘L’éducation est la priorité des priorités pour  accéder à l’émergence ’’

Dans le cadre des activités de l’université de vacances de Jacqueville créée depuis 2012, le directeur général du groupe Fraternité Matin, Venance Konan a, le samedi 31 août dernier, animé une conférence portant sur  le thème : « Éducation et émergence ».  Et ce, en présence  des autorités locales.

Après avoir défini  l’éducation comme étant l’acquisition de savoirs et  l’émergence synonyme  de  développement, le Dg de Fraternité Matin a indiqué que pour que la Côte d’Ivoire accède au  rang de pays émergent, "l’éducation doit être la priorité des priorités". Car dira-t-il : « L’ancien président Houphouët Boigny a, à travers la construction de grandes écoles et l’envoi de compagnons à l’aventure en 1946, eu  cette  grande vision. Qui malheureusement dans son élan  a été  sabotée par  la récession économique et  la mise en application du Programme d’Ajustement Structurel (Pas) ».

D’où  la nécessité de s’approprier les modèles de réussite coréenet japonais. Aussi, soutient-il : « Le pays peut être  émergent à  l’horizon 2020 à condition que le système éducatif  tiennecompte des besoins à satisfaire et des objectifs à atteindre. Les parents doivent abandonner des préoccupations auxquelles ils sont fortement attachés comme les nombreuses voitures pour accorder plusd’intérêt à l’éducation de leur progéniture».

Pour le 1er prix littéraire d’Afrique noire 2012, les connaissances ne sont pas hors de  portée et l’éducation apparaît comme la  principale voie d’aboutissement à l’émergence.  « On a semé  les graines  de  la violence, de la haine et de la paresse.  Il faut maintenant inculquer de nouvelles  et vraies valeursà l’ivoirien pour qu’il change de mentalité. Un ivoirien  travailleur, rigoureux, consciencieux, loin de la corruption, de la tricherie et du vol », a-t-il insisté. Puis de conseiller : « L’histoire des peuples est  faite de chutes et de victoires. Prenons donc notre destin en mains et arrêtons  d’accuser les occidentaux».

 Le conférencier a, après un brillant exposé, répondu favorablement aux différentes préoccupations posées par des participants. Le président de ladite université, Paul Dagri  l’a singulièrement  remercié et  fait ses éloges du fait qu’il a glané des prix littéraires  honorant la Côte d’ivoire.

Signalons que Venance Konan en a profité pour exposer et dédicacer  ses  œuvres littéraires.

Bellarmin Yao Kan

Correspondant Régional