• Accueil
  • Société
  • Université Alassane Ouattara: Le ''master profession judiciaire'' voit le jour

Université Alassane Ouattara: Le ''master profession judiciaire'' voit le jour

mercredi, 10 avril 2019 14:27
Université Alassane Ouattara: Le ''master profession judiciaire'' voit le jour Crédits: Charles Kazony

Aux États-Unis d’Amérique, la clinique juridique est rattachée à une Université. C’est un enseignement qui concilie la dimension pédagogique avec la dimension sociale.

En France, ce modèle d’enseignement du droit qui fait des apprenants des hommes et des femmes du droit de terrain, on la retrouve dans seulement une vingtaine d’universités. Elle est encore en gestation. Par contre en Afrique francophone, aucune université n’a encore expérimenté ce modèle. C’est pourquoi l’Université Alassane Ouattara (Uao) de Bouaké veut être une pionnière dans cette approche pédagogique.

A cet effet, sous la haute autorité de la présidence de l’Uao, l’Ufr des sciences juridiques, administratives et de gestion a pris l’initiative d’organiser, mardi dernier, en amphi D du campus I, une cérémonie de lancement de la clinique juridique.

Pour ce faire, elle a invité Me Jonathan Kauffman, avocat, directeur exécutif de l’Ong Advocates for community alternative, à partager son expérience à travers une conférence qui avait pour thème: « Clinique juridique et enseignement, quel complémentarité ? »

L’homme de droit américain, spécialiste en clinique juridique, avait à ses côtés Dr Michel Yoboué, un Ivoirien qui est un pur produit de l’Uao, où il a obtenu sa maîtrise de droit, il y a 20 ans.

Lorsqu’il a appris que l’Uao voulait faire entrer la clinique juridique dans son cursus académique, dira Me Jonathan Kauffman, il a tout de suite encouragé l’initiative. D’ailleurs, a-t-il révélé, dans une seule Université américaine, il y a des dizaines de cliniques juridiques. « Chacune d’entre-elles se consacre à des domaines différents du droit et du service public », a-t-il précisé.

Pour le conférencier, quelle que soit la spécialité juridique dans laquelle vous vous spécialiserez, il faut savoir que travailler dans une clinique juridique vous aide à réfléchir à la manière d’utiliser la loi pour aider les personnes vulnérables. « Les cliniques juridiques vous appellent à utiliser la loi pour promouvoir la justice sociale et créer un monde meilleur pour le citoyen lambda », a-t-il affirmé.

Quant à Dr Michel Yoboué, il s’est félicité de ce qu’aujourd’hui la clinique juridique est une réalité dans le cursus académique de l’étudiant en année de droit à l’Uao.

Pr Lazare Poamé, président de l’Uao, a pris l’engagement de faire en sorte que dès la rentrée académique prochaine le master soit créé.

A en croire Pr Silué Nanga, doyen de l’Ufr des sciences juridiques, administratives et de gestion, le master aura pour dénomination, le ''master profession judiciaire''. « Dès la prochaine année académique, il y aura 15 étudiants qui seront retenus pour faire ce master », a-t-il informé.

CHARLES KAZONY
CORRESPONDANT REGIONAL