Imprimer cette page

Union des jeunesses communales de Côte d'Ivoire : Finies les divergences, place au 4e congrès de la fédération nationale

mercredi, 25 juillet 2018 23:51
Union des jeunesses communales de Côte d'Ivoire : Finies les divergences, place au 4e congrès de la fédération nationale Crédits: Archives

Le nouveau président de la Fenujeci sera connu à l’issue de cette assemblée qui aura lieu, les 10, 11 et 12 août à Yamoussoukro.

Union des jeunesses communales de Côte d'Ivoire : Finies les divergences, place au 4e congrès de la fédération nationale

La crise qui, ces dernières années, a plombé le fonctionnement de la Fédération nationale des unions de jeunesses communales de Côte d’Ivoire (Fenujeci), n’est plus qu’un lointain souvenir. Les divergences entre Souleymane Sylla et Eric Amian qui, tous deux, revendiquaient la présidence de la fédération, ont été aplanies grâce à la médiation de la tutelle, le ministère en charge de la Promotion de la jeunesse. Cette paix retrouvée appelle désormais à l’organisation d’un nouveau congrès, le quatrième de la Fenujeci, devant aboutir à l’élection du nouveau président de la faîtière.

Les deux protagonistes ont, au sortir d’une rencontre présidée par le ministre de la Promotion de la jeunesse et de l’Emploi des jeunes, Mamadou Touré, à son cabinet, mardi, au Plateau, officiellement annoncé la tenue de ce 4e congrès, les 10, 11 et 12 août prochain à Yamoussoukro. La réunion était ouverte aux membres des bureaux des deux présidents sortants et des candidats à la présidence de la Fenujeci. A savoir, Daouda Doumbia, Issiaka Koné, Philippe Bassi Aka, Goh Diabaté, Charly Gnanhan et Mamadou Soro.

Mamadou Touré s’est félicité du consensus qui a prévalu entre Souleymane Sylla et Eric Amian et plante les jalons de l’organisation, dans de meilleures conditions, de la future assemblée de la Fenujeci. Le ministre a pris l’engagement, au nom de son département, de prendre en charge tous les frais d’organisation du congrès. « Les candidats sont invités à battre campagne dans la convivialité et dans le respect de l’éthique (…). Ils recevront, par ailleurs, chacun, un appui pour aller à la rencontre des bases afin de défendre leur projet pour la Fenujeci », a promis l’autorité gouvernementale.   

GERMAIN GABO

 

Lu 236 fois Dernière modification le mercredi, 25 juillet 2018 23:56