Tabagisme : Les femmes fument « de plus en plus »

mardi, 10 juillet 2018 21:50

L’association Afrique contre le Tabac (Aconta) est reconnue pour ses actions dans la lutte contre le tabagisme.

Sévissant depuis quelques temps dans le milieu scolaire, l’Aconta a indiqué au cours d’un atelier le 28 juin dernier que le tabagisme a un visage de plus en plus un visage féminin dans la société burkinabè.

En 2009, l’Aconta avait révélé que 7% des filles de 13 à 15 ans avaient déjà fumé des cigarettes et de préciser qu’aujourd’hui, les chiffres ont largement évolué. Consciente des effets du tabac sur la femme en particulier notamment sur la stérilité et reproduction, cette organisation de la société civile a outillé une quarantaine de femmes leaders d’associations féminines dans l’optique de contrer ce phénomène.

En août 2017, des associations œuvrant dans la lutte contre le tabac avaient estimé à 4.400, le nombre de décès causés par le tabagisme au « pays des Hommes intègres ». Elles avaient ensuite appelé à l’application des textes relatifs au conditionnement et à l’étiquetage des produits du tabac au Burkina Faso.

Six mois plus tôt, le Burkina Faso inaugurait un centre de sevrage au tabac, le premier du genre dans la sous-région ouest africaine afin d’apporter une assistance aux fumeurs désirant arrêter.

T.M.Y

 

Read 128 times Last modified on mardi, 10 juillet 2018 22:35