Santé/Diabète: La maladie touche 4,8% de la population ivoirienne
  • Accueil
  • Société
  • Santé/Diabète: La maladie touche 4,8% de la population ivoirienne

Santé/Diabète: La maladie touche 4,8% de la population ivoirienne

vendredi, 27 juillet 2018 20:25
Santé/Diabète: La maladie touche 4,8% de la population ivoirienne Crédits: DR

Selon les statistiques du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, le taux de prévalence du diabète en Côte d’Ivoire en 2017 est de 4,8%, soit 700.000 personnes atteintes. Cette situation inquiète les autorités ivoiriennes.

«Le diabète est un véritable problème de santé publique. Et si nous ne prenons garde, ce sera un problème de développement. Le tout est de pouvoir dépister les non-diabétiques et œuvrer pour une meilleure prise en charge des malades», préconise Dr. Valey Adoueni, coordonnateur du Programme national de lutte contre les maladies métaboliques (Pnlmm).

Face à cette situation, les experts, les organisations internationales, les gouvernants, les Ong, les bonnes volontés, etc. multiplient les actions de lutte contre cette maladie. A cet effet, la Fondation Célia Assiè Coulibaly préconise la pratique régulière de sport comme méthode pour endiguer le diabète. Elle a lancé dans ce cadre, « Sport en folie » le jeudi 26 juillet 2018, à l’hôtel Palm Club d’Abidjan-Cocody.

Justifiant cette activité, Rahime Coulibaly, secrétaire exécutif de cette organisation, a indiqué que « Sport en folie » a pour objectif principal de sensibiliser le public à la proximité de la maladie et aux moyens de lutte accessibles à tous, tels que la pratique de sport.

Il s’agira aussi de mobiliser des fonds pour des opérations de donations aux hôpitaux, encourager le dépistage volontaire et organiser une opération de dépistage du public sur le site, montrer comment la pratique d’une discipline sportive précise peut être utile contre le diabète et ses effets, etc.

Cet évènement va se dérouler le samedi 18 août 2018, à l’Ivoire Golf Club d’Abidjan-Riviera où plus de 2500 participants sont attendus au nombre desquels des pratiquants de disciplines sportives, des médecins spécialistes (pédiatrie, gynécologie, diabétologie, sport), des responsables de fédérations sportives, etc.

ALFRED KOUAME
CORRESPONDANT

Lu 252 fois Dernière modification le vendredi, 27 juillet 2018 20:48