• Accueil
  • Société
  • Santé/Bingerville: Une campagne de déparasitage lancée à Elokaté à l’intention de 5000 enfants et adultes

Santé/Bingerville: Une campagne de déparasitage lancée à Elokaté à l’intention de 5000 enfants et adultes

jeudi, 13 décembre 2018 19:56
Les enfants d'Elokaté ont été déparasités. Les enfants d'Elokaté ont été déparasités. Crédits: Marie-Ange Akpa

Cinq mille (5000) enfants et adultes du village d’Elokaté, dans la sous-préfecture de Bingerville, ont reçu des déparasitants ce jeudi 13 décembre 2018.

Soucieuse de la santé des populations, l’Association générale des adventistes du septième jour (division Afrique de l’ouest et du centre) a initié une campagne de déparasitage pour le bien-être des habitants dudit village.

Selon le Pasteur Dr Samé Vincent, représentant le président de l’Association générale des adventistes, « un besoin a été identifié » car, poursuit-il, « la population n’a pas encore la culture de se déparasiter ». Pour lui, cette action est importante car, souligne-t-il, « nous pensons qu’il faut aider les gens à prendre conscience. Surtout les tout-petits qui mangent sans se laver les mains ».

Ano Naba Patience, infirmière au département santé de l’Église adventiste, a aussi insisté sur le déparasitage. « Il est important de se déparasiter car les vers gênent énormément ». Ajoutant que les enfants sont les plus exposés. Elle a exhorté les populations à se déparasiter régulièrement.

La distribution des médicaments s’est déroulée sur trois sites: la place du marché, l’école primaire publique Elokaté et à la grande école dudit village. Les enfants et les adultes ont tous reçu des comprimés d’Albendazole 400mg.

M. Tchimou Denis, doyen de la génération Tchagba d’Elokaté, a salué cette initiative à l’endroit de son village. « C’est un sentiment de joie qui m’anime ».

La campagne de santé de l’Association générale des adventistes a été lancée dans la commune de Marcory en 2017, en partenariat avec le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique pour se déployer  dans les communes d’Abobo et d’Ayamé (Aboisso).

Marie-Ange AKPA
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.