Sécurité : Le gouvernement ivoirien veut identifier les Dozo

lundi, 01 avril 2013 18:02
Sécurité : Le gouvernement ivoirien veut identifier les Dozo Crédits: RFI

[01-04-2013 19h00]Le nombre de Dozo est estimé à 120 000 répartis sur l'ensemble du territoire. Après l'offensive et la victoire du camp Ouattara, en 2011, ces ex-combattants se sont installés dans plusieurs villes du pays où ils constituent des forces autonomes.

Sécurité : Le gouvernement ivoirien veut identifier les Dozo


Le directeur de cabinet du ministre ivoirien de l’Intérieur, M. Bamba Cheick Daniel, a annoncé, le 31 mars, que le gouvernement ivoirien envisage une identification des Dozo qui avaient pris part aux affrontements post-électoraux de 2011.

Cette opération vise à éviter « des dérives sécuritaires », a indiqué M. Bamba. Elle permettra également de mettre de l’ordre dans cette confrérie de chasseurs traditionnels venus du nord du pays afin de combattre comme supplétifs aux côtés des troupes pro-Ouattara au plus fort de la crise post-électorale.

« Il n'est pas normal que dans un pays l'on trouve des hommes en armes ne relevant d'aucune autorité. Il y a lieu de mettre en place une organisation, et ceux qui ne vont pas se conformer à la réglementation seront traités comme des bandits », a prévenu le directeur de cabinet du ministre ivoirien de l’Intérieur.

Le nombre de Dozo est estimé à 120 000 répartis sur l'ensemble du territoire. Après l'offensive et la victoire du camp Ouattara, en 2011, ces ex-combattants se sont installés dans plusieurs villes du pays où ils constituent des forces autonomes.

Ghislaine ATTA
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


(Source : Xinua)

Read 1332 times Last modified on lundi, 01 avril 2013 18:12