Ramadan : Le jeûne débute aujourd’hui

mardi, 09 juillet 2013 00:02

La communauté musulmane nationale va observer le jeûne du ramadan pendant un mois.

Le Conseil supérieur des imams (Cosim), le Conseil des imams sunnites et le Haut conseil de l’imamat en Côte d’Ivoire ont observé hier le croissant lunaire, marquant le début du mois de ramadan. Donc le jeûne débute mardi. Cette annonce a été faite hier, soir, à la grande mosquée de la Riviera Golf, par le Cheick Boikary Fofana, président du Cosim. Selon lui, la lune a été aperçue à Aboisso-Comoé, précisement dans le village de Malanmalanso. Le récent séminaire des imams sur l’observation du croissant lunaire qui s’est déroulé du 16 au 17 juin dernier à Williamsville, à Abidjan, a adopté une résolution. Si le Conseil des imams de Côte d’Ivoire (Cosim) et le Conseil des imams sunnites de Côte d’Ivoire (Codis) découvrent la lune au plus tard à 22h30, le jour suivant est décrété le début du mois de ramadan. Mais, si la lune est aperçue après 23h, le jour suivant n’est pas pris en compte pour débuter le jeûne. Ceci, pour éviter les décalages de démarrage de jeûne d’un jour selon les régions. Quatrième pilier de l’Islam, le ramadan est le 9e mois lunaire selon le calendrier musulman. Il est par excellence la période au cours de laquelle les musulmans adultes du monde entier observent le jeûne, obligatoirement, de l’aube au coucher du soleil, s’ils en ont les moyens. C’est-à-dire une bonne santé physique, mentale, morale, spirituelle. Ils ne doivent ni boire, ni manger ou encore avoir des relations sexuelles pour les couples mariés, de l’aube au coucher du soleil. En cas de maladie, il faut suivre les prescriptions du médecin. Si votre maladie entraîne une incapacité totale à jeûner, il existe des conditions à remplir. Par exemple, offrir à manger à des indigents. Pour le cas spécifique des femmes, elles sont exemptées durant la période des menstrues. Mais un rattrapage s’impose après. Les femmes enceintes ou qui allaitent sont dispensées. Il en va de même pour le voyageur. Le jeûne est une prescription divine, une privation qui procure plusieurs mérites à celui qui l’observe. Dans le Coran, il est dit que « le jeûne vous est prescrit, comme il a été prescrit à ceux qui vous ont devancés ». C’est dire qu’il est un concept universel, partagé par toutes les religions révélées, telles que le judaïsme, le christianisme, etc. En islam, il a pour but d’enseigner aux musulmans des valeurs telles que la patience, la modestie et la ferveur spirituelle.

Cissé Mamadou