Pluie diluvienne et glissement de terrain: La série de morts se poursuit à Boribana

jeudi, 19 juin 2014 12:41

[19-06-2014. 14h00] Le gouvernement ivoirien, par la voix du ministère de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme, a, dans un récent communiqué, recommandé aux populations habitant les zones à risques de quitter les sites en cette saison des pluies.

Pluie diluvienne et glissement de terrain: La série de morts se poursuit à Boribana

Après Mossikro, Cocody-Danga Versant et Cocody-Gobelet, un autre quartier précaire, Boribana, dans la commune d'Attécoubé, non loin du siège de l’Onuci, vient d’enregistrer au moins six morts. Cela du fait de l’effondrement d’une maison servant de lieu de prière aux musulmans, très tôt, suite à la pluie de ce jeudi 19 juin.

« Six morts et plusieurs blessés », c’est le bilan  immédiat donné par un agent des sapeurs-pompiers militaires. Il n’a pas manqué de préciser qu'il ne pourrait donner un nombre exact des blessés parce que certains de ses collègues en ont déjà évacués, aux environs de 5h du matin (heure locale). Toutefois, il dénombre « 14 blessés qui sont sur le point d’être évacués ».

Selon l’un des témoins oculaires, un employé de  la société "Acturoutes", N’guessan Alain Patrick, « la maison qui servait de mosquée aux riverains de ce quartier précaire était visiblement sur le point de s’effondrer, à cause de l’érosion provoquée par les pluies précédentes. On voyait la fondation…». Ce jeudi, a-t-il témoigné, « le drame s’est produit,malheureusement, alors que plusieurs personnes s’y trouvaient, en plus  des résidents ».

Une équipe composée de sapeurs-pompiers, de policiers, de gendarmes et des agents de l’Onuci s'est déployée surle site pour apporter du secours aux populations.

D’autres quartiers précaires du district d’Abidjan n’ont pas été épargnés par les glissements de terrain, suite à la pluie de ce jeudi.
« Gobelet » et « Cocody-Danga Versant » situés dans la commune de Cocody ont enregistré au total six morts…

En attendant une confirmation des sources officielles, pour cette seule journée de ce jeudi, l'on dénombre au moins 12 morts et plusieurs blessés dans les quartiers précaires d'Abidjan, selon les témoins oculaires.

Malgré les menaces d'éboulement, les populations des zones à risques ne sont pas disposées à quitter ces lieux. « Où irons-nous si nous quittons ces lieux? La vie est chère. Nous n’arrivons pas à vivre décemment, à plus forte raison déménagé d’ici », a lancé V. Edouard à un journaliste de Fratmat.info dans le sous-quartier Mossikro (commune d’Attécoubé)  en début de semaine.

Le gouvernement ivoirien, par la voix du ministère de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme, a, dans un récent communiqué, diffusé sur les antennes de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti), recommandé aux populations habitant les zones à risques de quitter les sites en cette saison des pluies diluviennes.

Le gouvernement ivoirien a, par ailleurs,  mis en place un plan d’urgence d’organisation des secours (plan Orsec) qui vise à prendre des mesures pour prévenir les catastrophes naturelles et minimiser les risques.


Isabelle Somian
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.