• Accueil
  • Société
  • Pauvreté: Un partenariat noué pour sauver la vie d'un million d'enfants

Pauvreté: Un partenariat noué pour sauver la vie d'un million d'enfants

vendredi, 10 mai 2013 14:21

Dans le cadre de cette collaboration unique, les deux organisations travailleront ensemble d'une manière très différente, partageant leurs compétences, ressources, portée et influence pour lutter contre certaines des principales causes de mortalité infantile.

 

Pauvreté: un partenariat noué pour sauver la vie d'un million d'enfants


Un nouveau partenariat destiné à sauver la vie d'un million d'enfants parmi les plus pauvres du monde a été lancé par GlaxoSmithKline (GSK) et Save the Children, apprend-on d’un communiqué de l'Organisation de la presse africaine (OPA) publié vendredi.

 


Dans le cadre de cette collaboration unique, les deux organisations travailleront ensemble d'une manière très différente, partageant leurs compétences, ressources, portée et influence pour lutter contre certaines des principales causes de mortalité infantile.

 

Les initiatives clés incluent la transformation d'un antiseptique utilisé dans un bain de bouche en un produit permettant de sauver la vie de nouveaux-nés, ainsi que le déploiement d'un antibiotique en poudre sous forme de doses adaptées aux enfants pour aider à lutter contre la pneumonie - l'une des principales causes de décès des enfants de moins de cinq ans.

 

Pour la première fois, Save the Children aidera GSK à rechercher et développer des médicaments pour enfants, siégeant au nouveau conseil de R&D pédiatrique constitué pour accélérer la progression d'interventions innovantes destinées à sauver la vie d'enfants de moins de cinq ans, et pour identifier des moyens d'assurer l'accès le plus large possible dans le monde en développement.

 

GSK pourra tirer profit de l'expertise de Save the Children en matière de santé infantile et de son expérience sur le terrain pour fournir des soins de santé de base aux enfants des communautés les plus éloignées et les plus marginalisées.

 

Le partenariat entre GSK et Save the Children vise également à étendre la couverture vaccinale aux enfants les plus pauvres, en augmentant les investissements dans le personnel de santé, ainsi qu'en développant des produits nutritionnels à bas prix pour aider à combattre la malnutrition infantile.

 

Alors que des grands progrès ont été réalisés au cours des dernières années, près de sept millions d'enfants sont décédés en 2011 à cause d'un manque d'accès aux soins de santé de base, aux vaccins et à des aliments nutritifs. Par le biais de telles initiatives, le partenariat vise à contribuer à sauver la vie d'un million d'enfants au cours des cinq prochaines années.

Read 927 times Last modified on vendredi, 10 mai 2013 14:27