• Accueil
  • Société
  • Nouvelle pharmacie de la santé publique: Le dispositif d’approvisionnement des médicaments de la Cmu est prêt

Nouvelle pharmacie de la santé publique: Le dispositif d’approvisionnement des médicaments de la Cmu est prêt

mardi, 11 juin 2019 20:30
Nouvelle pharmacie de la santé publique: Le dispositif d’approvisionnement des médicaments de la Cmu est prêt Crédits: DR

L’institution a organisé, vendredi, à son siège à Treichville, un atelier de formation des journalistes.

Acteur clé de la chaîne d’achat, de stockage et de distribution des médicaments en Côte d’Ivoire, la Nouvelle pharmacie de la santé publique (Npsp) est un maillon essentiel de la Couverture maladie universelle (Cmu) qui entrera dans sa phase opérationnelle en octobre 2019. Conscient des enjeux, l’officine publique nationale a mis les bouchées doubles pour jouer sa partition dans la mise en œuvre du projet d’assurance maladie cher au Président de la République, Alassane Ouattara.

Le directeur général de la Npsp, Ange Désiré Yapi, assure que « le dispositif d’approvisionnement des médicaments de la Cmu, mission dévolue à l’institution dans le projet, est prêt ». En clair, la Nouvelle pharmacie de la santé publique a, à ce jour, les capacités d’assurer la disponibilité des médicaments du panier de soins de la Cmu dans les établissements sanitaires publics et parapublics et dans les officines privées sur toute l’étendue du territoire national. « L’Etat a dégagé une enveloppe de 15 milliards de FCfa, qui nous a permis de constituer un stock de médicaments pour les assurés de la Cmu qui peut tenir sur neuf mois », a fait savoir le patron de la Npsp aux journalistes qui participaient à  un atelier de formation organisé, vendredi, par l’institution à son siège à Treichville.

« La Npsp a pour rôle, entre autres, d’assurer l’achat des médicaments, de les mettre à la disposition des populations à des prix accessibles, de collaborer avec les Industries pharmaceutiques locales, de veiller à la qualité pharmaceutique et de fournir un système de Sécurisation/différenciation des produits », a, à son tour, évoqué Koré Zoulou, directeur de l’information stratégique et planification opérationnelle. Il a indiqué que la Cmu couvre 170 pathologies. Elle donne accès à 247 médicaments de 45 familles thérapeutiques et 62 familles pharmacologiques.

Le réseau de soins compte 725 centres. Les médicaments seront distribués dans les secteurs public et privé par les canaux habituels. A savoir dans 1060 officines et 1600 dépôts de pharmacies privés. En ce qui concerne le réseau pharmaceutique public, il compte 562 centres de santé publics (approvisionnés directement par la Npsp ou via les districts sanitaires) et 163 centres de santé d’entreprises et centres confessionnels. Conditionnement spécifique et sécurisé des produits

« Les médicaments de la Cmu auront des emballages spécifiques avec des étiquettes sécurisées infalsifiables et un code de la Direction de la pharmacie du médicament et des laboratoires (Dpml). Une application électronique permettra au patient d’authentifier le médicament acheté. L’enjeu est, entre autres, d’éviter la  confusion et les fraudes, puis d’aider à l’évaluation de la disponibilité des produits », a rassuré Koré Zoulou.

GERMAIN GABO