• Accueil
  • Société
  • Mutilations génitales : La journée de la lutte sera animée par un débat de haut niveau

Mutilations génitales : La journée de la lutte sera animée par un débat de haut niveau

lundi, 05 février 2018 10:41
Mutilations génitales : La journée de la lutte sera animée par un débat de haut niveau Crédits: Archives

 Pour les initiateurs, l’objectif de ce débat est de contribuer à la lutte contre les mutilations génitales féminines (Mgf) en faisant un état des lieux sur la prévalence du phénomène et en ébauchant les perspectives et solutions...

Mutilations génitales : La journée de la lutte sera animée par un débat de haut niveau

A l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les Mutilations génitales féminines (Mgf), le ministère de la Femme, de la protection de l’Enfant et de la Solidarité ,l’Ambassade de France, Le Fonds des nations unies pour l’enfance (Unicef) et le Fonds des nations unies pour la population (Unfpa) organisent un débat le mardi 6 février à l’Institut Français ? Abidjan-Plateau.

Pour les initiateurs, l’objectif de ce débat est de contribuer à la lutte contre les mutilations génitales féminines (Mgf) en faisant un état des lieux sur la prévalence du phénomène et en ébauchant les perspectives et solutions pour garantir une lutte effective et la fin des MGF d’ici 2020, comme l’a annoncé le Président Alassane Ouattara lors de la campagne « HeForShe ».

Ce débat a comme invitée d’honneur l’écrivaine Aminata Traoré. Cette écrivaine a fait de la lutte contre l’excision le combat de sa vie et a écrit un livre sur sa propre histoire « Le couteau brûlant ». En 2015, elle a également animé des conférences dans les lycées pour sensibiliser les jeunes filles.

Le panel sera animé par Flore Hazoumé, écrivaine et rédactrice en chef du magazine Femme d’Afrique, et par Ibrahim Diakité, journaliste de la Radio Côte d’Ivoire, et réunira des représentants des ministères  de la Femme, de la protection de  l’Enfant et de la Solidarité, du ministère de l’intérieur et de la sécurité publique, des ONG nationales, des leaders religieux, des médecins, un professeur en anthropologie et un représentant de la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels.

Kamagaté Issouf

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Infos : F.i.C

Read 190 times Last modified on lundi, 05 février 2018 10:49