Mugef- Ci : Les nouvelles réformes présentées à la presse

mardi, 23 avril 2013 23:18
Laciné Touré, directeur général par intérim de la Mugefci . Laciné Touré, directeur général par intérim de la Mugefci . Crédits: archives

Le comité de gestion se prépare activement à l’organisation de l’assemblée générale visant à mettre en place la nouvelle mutuelle dans ses habits neufs.

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

 

 

 

 

 

Le comité de gestion de la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’Etat (Mugefci), par l’entremise de la direction générale intérimaire, a présenté, lundi, en fin d’après-midi, les nouvelles réformes de cette structure, à la grande famille de la presse. Après la grande tournée d’information et de sensibilisation des mutualistes à travers le territoire national. Comme à un cours magistral, le directeur général par intérim, Touré Laciné, a tenu son auditoire en haleine pendant plus de deux heures, expliquant, à l’aide de Powerpoint et  dans les moindres détails, les grands points de ce que sera la nouvelle Mugefci. Il a passé au peigne fin le processus de la réforme du système des mutualistes, les nouveaux organes de la mutuelle, les conditions d’éligibilité de ses membres, la désignation des délégués à l’Assemblée générale et la désignation des membres du Conseil d’administration.

 

En effet, la Mugefci fonde sa nouvelle nomenclature sur la base du règlement communautaire de la zone Uemoa, en matière de mutualité sociale. Ainsi, se référant à l’article 40 de cette disposition communautaire, le comité de gestion a retenu qu’elle comprenne trois organes : l’Assemblée générale, le Conseil d’administration et désormais un Organe de contrôle.

 

Les conditions d’éligibilité de leurs membres, la désignation des délégués à l’Assemblée générale se réfèrent également à la réglementation communautaire et du projet de statuts de la Mutuelle.

 

Aussi, conformément aux résolutions de l’atelier de Yamoussoukro des 14, 15 et 16 décembre 2012  validées par le Conseil des ministres, le 13 février 2013, il a été retenu que la région soit l’unité territoriale de référence pour la désignation des délégués. Il a été également adopté le scrutin de liste, la prise en compte du poids démographique de chaque famille d’emploi, des corps particuliers, de la catégorie des retraités pour constituer les collèges électoraux.

 

Selon Touré Laciné, toujours se référant au règlement communautaire, sont attendus à la prochaine Assemblée générale, 300 délégués issus de 33 sections électorales (31 régions et deux Districts autonomes) sur la base de 276 622 mutualistes enregistrés. Ces délégués vont élire les 10 membres du nouveau Conseil d’administration ainsi que les trois membres de l’Organe de contrôle. Il appartiendra, par la suite, au Conseil d’administration de nommer, par appel d’offres ou par simple consultation le nouveau directeur général de la mutuelle. Car, précise Touré Laciné, « la direction générale n’est plus un organe de la mutuelle comme c’était le cas par le passé ». A noter que l’assemblée générale est prévue avant la fin du mois de juin prochain.

 

Germaine Boni

 

Read 1069 times