• Accueil
  • Société
  • Moralisation/Sanctions et récompenses: 133 exclusions temporaires, plus de 2000 fonctionnaires et agents honorés

Moralisation/Sanctions et récompenses: 133 exclusions temporaires, plus de 2000 fonctionnaires et agents honorés

mercredi, 08 mai 2019 20:46
Le ministre de la Fonction publique, le général Coulibaly Issa. Le ministre de la Fonction publique, le général Coulibaly Issa. Crédits: DR

La vision du Président de la République, Alassane Ouattara, est de bâtir une Côte d’Ivoire émergente à l’horizon 2020.

Et le ministre de la Fonction publique, le général Coulibaly Issa, veut traduire cela en actes. Car il considère ce département comme l’un des piliers de cette politique. Dans cette perspective de moralisation, il est prévu aussi bien des sanctions disciplinaires à l’égard des fonctionnaires indélicats que des décorations destinées aux plus méritants.

« Gérer 219 003 fonctionnaires et agents de l’Etat, disséminés dans les différents services de notre administration avec son lot de laxisme, de comportements répréhensibles, de cas d’indiscipline… n’est pas aisée. Chaque année, plusieurs fonctionnaires sont d’ailleurs traduits devant le conseil de discipline pour divers motifs », dit-il, avant d’ajouter : « Ils font l’objet d’une sanction disciplinaire allant de l’exclusion temporaire à la révocation. De 2017 à ce jour, 954 fonctionnaires ont été traduits devant le conseil de discipline. 133 exclusions temporaires ont été effectuées, tandis que 32 personnes ont fait l’objet de révocation ».

Selon le ministre, le processus mis en place permet de sanctionner les indisciplinés, ceux qui se rendent coupables de fautes lourdes dans l’exercice de leur fonction. Il ne veut pas que l’administration publique performante qu’il ambitionne de construire soit plombée. C’est pourquoi, il affirme qu’il n’est pas encore tard pour ces personnes d’opter pour le changement. Cela passe par une campagne de sensibilisation  aux droits et obligations des fonctionnaires, entamée en 2018, afin de moraliser l’administration.

Son objectif, aboutir à un fonctionnaire nouveau. Cette campagne va se poursuivre parce que son intention n’est pas seulement de brandir les sanctions. Sous sa gestion, le ministre de la Fonction publique soutient que les meilleurs collaborateurs ne seront pas ignorés.

« Nous récompensons tous les fonctionnaires et agents de l’Etat qui se sont distingués par leur exemplarité, par leur travail et qui contribuent au rayonnement de l’administration publique. L’ordre du mérite de la fonction publique est une distinction honorifique. Il faut avoir au moins 10 ans de service effectif. Trois grades sont attribués: commandeur, officier et chevalier. De 2012 à 2017, ce sont 2190 fonctionnaires et agents de l’Etat qui ont été élevés à ces différents grades ».

A la question de savoir ce qu’il entend faire de la doléance des récipiendaires qui veulent des avantages liés à la décoration, le ministre a donné des assurances.

« En liaison avec les ministères techniques concernés, nous examinons les différentes doléances des récipiendaires en vue de leur apporter les réponses appropriées », dira-t-il.

C. DALLET