• Accueil
  • Société
  • Mont nimba: L’OIPR satisfait de la gestion de la réserve intégrale

Mont nimba: L’OIPR satisfait de la gestion de la réserve intégrale

samedi, 27 juillet 2019 17:35
Mont nimba: L’OIPR satisfait de la gestion de la réserve intégrale Crédits: Aip

Le représentant du directeur général de l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR), Diarrassouba Issa, s’est félicité du bon fonctionnement du Comité local de gestion de la réserve intégrale du mont Nimba, lors de la deuxième réunion dudit comité à Danané, indique une note dont l’AIP a reçu copie ce samedi 27 juillet 2019.

Au terme des échanges, jeudi, le commandant Diarrassouba Issa a salué l’implication de plusieurs acteurs dans la protection des aires protégées.

«L’OIPR est satisfait du bon fonctionnement du Comité local de gestion de la réserve intégrale du mont Nimba et celui du Parc national du mont Sangbé, étant donné qu’on sent une véritable implication des parties prenantes dans ces différents comités, que les bilans sont faits, qu’on sent également que sur le terrain, il n’y a pas que l’OIPR qui mène aujourd’hui des activités de protection des aires protégées», a-t-il justifié.

Le chef de la cellule de contrôle et de planification des projets à l’OIPR, Diarrassouba Issa, a souligné que de plus en plus, les Ong sont impliquées et qu’elles captent elles-mêmes des financements auprès des bailleurs, les exécutent en étroite collaboration avec les équipes de l’OIPR. « Les populations riveraines s’approprient également des outils et des techniques que l’OIPR met en œuvre», s’est-il réjoui.

Toutefois, le directeur de l’OIPR zone Ouest, colonel Zanou Moïse, a relevé des difficultés dans le cadre des activités de protection de la réserve intégrale.

Il s’agit entre autres, de l’inadéquation des équipements pour les abris des agents dans la zone qui est régulièrement arrosée par la pluie, l’insuffisance d’outils de communication et le mauvais état des pistes qui entrave la bonne exécution des patrouilles de l’OIPR.

Face à ces difficultés, M. Diarrassouba a rassuré que la direction générale de cette institution est à pied d’œuvre pour mobiliser des ressources complémentaires en vue de faciliter les activités de gestion, tout en levant les difficultés susmentionnées.

Par ailleurs, le colonel Zanou Moïse a annoncé l’arrestation de trois individus dont deux Ivoiriens, dans la réserve, par la partie guinéenne. Ces derniers ont été mis à la disposition de la justice ivoirienne pour avoir infiltré cette aire protégée dont toute pénétration non autorisée est formellement interdite.

L’officier supérieur de l’OIPR s’est réjoui de l’adhésion des populations riveraines dans la protection de la réserve qui pourrait être retirée bientôt de la liste des patrimoines en péril, si des actions communes sont bien menées par les parties guinéenne et ivoirienne.

A cette rencontre de Danané, des projets d’activités génératrices de revenus initiés et exécutés par l’OIPR et des Ong partenaires, au bénéfice des populations riveraines, ont été présentés.

En outre, le président du Comité de gestion, le préfet de Danané, Diarra Abdoul Karim, a également félicité les différents acteurs impliqués dans la protection de cette réserve, pour l’efficacité de leurs actions, tout en plaidant pour la préservation de la cohésion sociale et de la paix dans cette zone ouest-montagneuse.

(AIP)