• Accueil
  • Société
  • Météorologie: Trois stations ivoiriennes reconnues centenaires

Météorologie: Trois stations ivoiriennes reconnues centenaires

samedi, 29 juin 2019 19:33
Météorologie: Trois stations ivoiriennes reconnues centenaires Crédits: DR

L’événement a été célébré, le vendredi, à la Société d’exploitation de développement aéroportuaire, aéronautique, météo (Sodexam).

La direction générale de la Sodexam, dans la zone aéroportuaire, a servi de cadre le vendredi 28 juin, à la cérémonie de présentation de la reconnaissance internationale de trois stations météorologiques ivoiriennes en qualité de « stations centenaires ».

Il s’agit de celle de Bouaké créée en 1904 et celles de Tabou et Bondoukou (1919). Ces stations météo contribuent, depuis plus de cent ans, à une meilleure connaissance du climat et ses impacts en Côte d’Ivoire, d’une part, et à produire des données servant à faire des simulations relativement au changement climatique, d’autre part.

Aussi, en raison de leur longévité et des services rendus, le 17e congrès de l’Organisation météorologique mondiale (Omm) tenu à Genève, en 2015, a-t-il adopté une résolution visant à mettre en valeur les stations d’observation météorologique dont les relevés portent sur de longues périodes.

C’est dans ce cadre qu’à l’issue du congrès de Genève du 3 au 14 juin dernier, la direction de la météorologie nationale a obtenu la reconnaissance internationale pour avoir maintenu en service, depuis plus de cent ans, les stations météo de Bouaké, Tabou et Bondoukou et pour avoir respecté les douze critères internationaux.

« Je me réjouis particulièrement de cette distinction, car elle salue les efforts de toutes les équipes qui se sont succédé depuis plus de cent ans et ce, avant même la création de la Sodexam », s’est réjoui le directeur général de la Sodexam, Jean Louis Moulot. Il a félicité le directeur de la météorologie nationale, Daouda Konaté et son équipe pour le travail abattu et les efforts « pour réduire les périodes d'inactivité de l’ensemble de nos stations d'observation et ce, malgré les conditions difficiles de travail auxquelles vos équipes et vous devez faire face ».

Avant de réaffirmer son ambition, avec l’apport de ses collaborateurs, de faire de la Sodexam l’un des maillons essentiels de la stratégie gouvernementale en matière de transport aérien et de météorologie. La médaille d’honneur de la Sodexam et des diplômes de reconnaissance des stations centenaires ont été décernés à des cadres et agents dont les responsables des trois stations centenaires.

Marc Yevou