Santé: Le bloc obstétrical du CHU de Yopougon délocalisé depuis lundi

Santé: Le bloc obstétrical du CHU de Yopougon délocalisé depuis lundi

mardi, 14 mai 2013 10:29
Il n’y a pas de rupture,  c’est seulement le lieu que nous avons déplacé, a assuré Mme Raymonde Koudou Il n’y a pas de rupture, c’est seulement le lieu que nous avons déplacé, a assuré Mme Raymonde Koudou Crédits: Archives

[14-05-2013. 11h00] La ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida a annoncé sur les antennes de la Rti la fermeture du bloc obstétrical du Chu de Yopougon.

Santé: Le bloc obstétrical du CHU de Yopougon délocalisé depuis lundi

« Le ministère de la Santé et de la Lutte contre le Sida porte à la connaissance des usagers que le bloc obstétrical du Chu de Yopougon comprenant la salle d’accouchement, le bloc opératoire et le service de néonatologie est momentanément fermé au public. Et ce, à compter de ce lundi 13 mai, pour cause de réhabilitation ».

Le communiqué a été lu, le 13 mai à 20h (heure locale), sur les antennes de la première chaîne de la télévision ivoirienne (Rti1), par Mme Raymonde Goudou Coffie, la ministre ivoirienne de la Santé et de la Lutte contre le Sida.


Les services fermés, a précisé Mme Goudou, « sont délocalisés à l’hôpital général de Yopougon Attié (ex-Pmi de Yopougon). Où seront reçus les parturientes (femme en couches) et les malades à compter de la date de fermeture ».


Pour la première responsable de la santé, « un dispositif exceptionnel a été mis en place à l’hôpital général de Yopougon Attié. Il comprend le personnel du Chu de Yopougon et les équipements techniques. Ils visent à garantir la prise en charge des usagers pour les accouchements et les interventions chirurgicales  éventuelles ».


« Il n’y a pas de rupture, c’est seulement le lieu qui a changé. Nous demandons aux femmes qui doivent accoucher de ne pas s’affoler. Des mesures ont été prises pour convoyer celles qui ne seront pas informées à temps, dans le centre délocalisé », a assuré la ministre de la Santé.


« Les travaux de réhabilitation du service du bloc opératoire du néonatal du Chu de Yopougon vont durer deux mois », a tenu à souligner Mme Goudou.
Le Chu de Yopougon a ouvert ses portes en 1990. Et depuis lors, « nous n’avons pas eu de réhabilitation conséquence. Les plafonds coulent de partout. Or notre objectif est de proposer aux Ivoiriens un système de santé adéquat", a fait remarquer la ministre.


Il y a deux mois de cela, a-t-elle rappelé, « nous avons dû fermer le service de stérilisation du Chu de Cocody et cela s’est très bien passé ». 


L’année 2013 a été décrétée, année de la santé par le Président de la République, a-t-elle conclu.



Isabelle Somian
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 1331 fois Dernière modification le mardi, 14 mai 2013 11:38