• Accueil
  • Société
  • Marahoué et Haut-Sassandra: 3 nouveaux commissariats contre l’insécurité grandissante

Marahoué et Haut-Sassandra: 3 nouveaux commissariats contre l’insécurité grandissante

dimanche, 22 juillet 2018 14:36
Marahoué et Haut-Sassandra: 3 nouveaux commissariats contre l’insécurité grandissante Crédits: DGPN

Pour réduire le taux de criminalité dans la Marahoué et le Haut-Sassandra, le ministre de l’Intérieur et de  la Sécurité, Sidiki Diakité, a inauguré trois commissariats.

Trois nouveaux commissariats de police des régions de la Marahoué et du Haut-Sassandra sont fonctionnels depuis le samedi 21 et ce dimanche  22 juillet 2018. Il s’agit des localités de Bouaflé, Zoukougbeu et du 4ème arrondissement de Daloa. La réalisation de ces trois services de police s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le grand  banditisme.

Les travaux du commissariat de Bouaflé s’inscrivent  dans le cadre du Projet d’appui au renforcement du dialogue socio-sécuritaire (Pards). C’est un financement de  l’Union européenne (Ue) à hauteur de 5,5 millions d’euros, soit 36 milliards de Fcfa, selon le représentant de l’Ue, Philippe Willaert. Il est mis en œuvre par le Programme des  nations unies pour le développement (Pnud).

Quant à ceux de Zoukougbeu et de Daloa, ils ont été financés par les mairies desdites localités. L’adjoint au directeur-pays du Pnud, Luc Gnonlonfoun, qui représentait le directeur-pays du Pnud, Luc Grégoire, a traduit l’engagement de son institution quant à l’appui constant au  gouvernement ivoirien  afin de renforcer les capacités opérationnelles  de la police nationale.

Rappelant des acquis issus de la coopération, notamment les dotations de la police en matériels roulants, en équipements de bureaux, les nombreuses formations  de  renforcement des capacités opérationnelles des fonctionnaires de police, Luc Gnonlonfoun a fait remarquer que le commissariat de Bouaflé revêt un caractère particulier. Construit sur une superficie de 3744 m², il est composé d’un bâtiment principal renfermant de nombreux services et d’un second bâtiment chargé des questions du genre.

Après avoir félicité le directeur général de la police nationale, le contrôleur général de police Kouyaté Youssouf pour la maîtrise de ses hommes, le  ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, a lancé des appels. A l’endroit des populations locales, il a demandé une sincère collaboration avec la police pour donner une force au comité consultatif d’éthique. Pour ce qui est des agents de police, il leur a rappelé la notion du professionnalisme et du respect de la charte d’accueil.

Rappelons qu’avant les étapes de la Marahoué et du Haut-Sassandra, le ministre Sidiki Diakité a inauguré trois commissariats dans la région de Gbêkê. Il s’est agi du tout premier commissariat de Botro, du 6ème arrondissement de Bouaké (quartier Broukro) et du 1er arrondissement de Bouaké (quartier Sokoura) avant ceux de la Marahoué et du Haut-Sassandra.

Daniel Assouman
Correspondant
Depuis la Marahoué et le Haut-Sassandra

Read 209 times Last modified on dimanche, 22 juillet 2018 14:43