Print this page

Lutte contre le cancer: La Fondation shunamites démarre ses activités

lundi, 10 septembre 2018 17:28
Lutte contre le cancer: La Fondation shunamites démarre ses activités Crédits: Marie-Ange Akpa

L’apostolat des femmes shunamites du Service catholique d’évangélisation, à travers sa Fondation shunamites en action, a procédé au lancement des activités de la journée octobre rose. C’était le 8 septembre 2018, à Abidjan-Cocody.

Au cours d’un déjeuner-débat, les femmes ont été sensibilisées au cancer et instruites sur les moyens de détection de cette maladie.

Face à un tueur silencieux qu’est le cancer, la Fondation shunamites en action ne veut pas rester insensible. A travers plusieurs activités menées sur le terrain et d’autres à venir, elle invite à une prise de conscience collective.

Emmanuelle Phox, présidente de la Fondation, a voulu donner un message d’espoir et exhorter toutes les femmes vivant avec le cancer ou pas au courage. «Nous sommes réunis pour célébrer la vie, aider, mais aussi sensibiliser au cancer qui continue de détruire, fragiliser les familles», a-t-elle déclaré. Le thème de cette édition est: «vivre et lutter efficacement contre le cancer».

La bergère a invité les participants à être des ambassadeurs d’octobre rose face à un adversaire qui ne choisit pas de cible spécifique. Plusieurs activités que sont des exposés sur les cancers de la femme, la sensibilisation aux bonnes pratiques, des fitness et zuma, tournoi de football meubleront cet évènement qui se tiendra sur différentes périodes. A savoir, le 15 septembre à Koumassi, le 29 septembre à Yopougon et le 20 octobre à Cocody.

Comment prévenir le cancer ?

Le Pr Touré Moctar, du Service cancérologique du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Treichville, a expliqué cette maladie à toutes les femmes présentes. «Nous sommes en pleine période de transmission épidémiologique» et d’ajouter: «qu’aujourd’hui ce ne sont plus les maladies infectieuses qui tuent le plus mais plutôt les maladies cardiovasculaires et le cancer ».

Pour lui, le cancer est un fléau qui constitue un sujet de santé publique.  Aussi dit-il, le cancer est la première cause de mortalité dans le monde. Ajoutant que ce sont 20 mille nouveaux cas qui sont découverts en Côte d’Ivoire par an. Il touche aussi bien les adultes que les enfants.

C’est pourquoi le Pr Touré Moctar a appelé à une lutte collective et demandé de visiter les centres de santé pour des contrôles. Selon lui, cette maladie est liée à notre environnement dans 70 à 80%. La consommation de tabac, la viande rouge excessive, l’absence de sports… sont des facteurs responsables du cancer mais que l’on peut éviter.

Marie-Ange AKPA

Read 96 times Last modified on lundi, 10 septembre 2018 17:45