Imprimer cette page

Lutte contre la pauvreté : l’UNFPA plaide auprès de Mariatou Koné pour la redynamisation du projet SWEDD en Côte d’Ivoire

mercredi, 05 septembre 2018 15:40

Lutte contre la pauvreté : l’UNFPA  plaide auprès de Mariatou Koné pour la redynamisation du projet SWEDD en Côte d’Ivoire

La Ministre de la solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté, le professeur Mariatou Koné a reçu en audience,  le mardi 4 septembre, une délégation du Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP) dans le cadre du projet Swedd.

La rencontre a porté sur la redynamisation de ce projet qui vise à réduire la pauvreté et accélérer la transition démographique de façon à atteindre le dividende démographique tout en réduisant les inégalités de genre.«  Je voudrais vous affirmer tout mon engagement à redynamiser  le projet Sweed. Nous travaillerons à le faire connaître  par les populations. Ce projet est  une véritable opportunité de réduction de la pauvreté. Il nous appartient désormais de relever ce défi. Soyez rassurés de mon engagement à faire bouger les lignes » a déclaré le Professeur Mariatou Koné.

Prenant la parole le Docteur Koffi Justin, coordonnateur régional  du Swedd a fait un  plaidoyer auprès de la ministre en vue d’une appropriation  du projet  en vue de lui donner une envergure nationale.   Selon lui,  on note une appropriation dudit projet et des résultats  palpables dans certains Etats bénéficiaires tel que le Niger où l’accent est mis sur les programmes d’autonomisation de la femme pour lutter contre la pauvreté.

Aussi, dans le  cadre de la mise en œuvre de ce projet, le coordonnateur a t’il   informé la Ministre que l’Institut National de Formation des Agents de la Santé (INFAS) de Cote d’Ivoire, à l’instar des  écoles nationales de formations des agents de santé du Mali et de la Mauritanie, a été retenu pour étendre   le programme de formation de ses pensionnaires  au master.  La cérémonie officielle de lancement est prévue pour  le 1 octobre prochain.

Le projet Sweed est un projet d’autonomisation des Femmes et de dividende démographique financé à hauteur de 207 millions de dollars par la Banque Mondiale. Sept pays dont six du Sahel et la Côte d’Ivoire en sont bénéficiaires. L’assistance technique de la mise en œuvre dudit projet est assurée par le FNUAP.

Source : Mscslp

 

 

Lu 175 fois Dernière modification le mercredi, 05 septembre 2018 15:53