Imprimer cette page

Lutte contre la drogue: Krouma Mamadou poursuit la bataille avec les ONG et la jeunesse

samedi, 25 août 2018 19:08
Le directeur de cabinet Cissé Lanciné (au centre avec le micro) traduisant les félicitations de la tutelle. Le directeur de cabinet Cissé Lanciné (au centre avec le micro) traduisant les félicitations de la tutelle. Crédits: DGPN

La 31e édition de la Journée internationale de la lutte contre l’abus et le  trafic illicite de drogues, a pris fin le 23 août à l’Ecole nationale de police (Enp).

Dans le cadre de cette lutte contre la drogue, le Contrôleur général de police, Krouma Mamadou, par ailleurs, secrétaire général du Comité interministériel anti-drogue (Cilad), a poursuivi la lutte avec plusieurs Ong et le Parlement de la jeunesse de Côte d’Ivoire, représentés par leurs responsables respectifs.

A l’occasion de cette cérémonie de quatre jours qui a débuté le 20 août pour prendre fin le 23 août 2018, le secrétaire général du Cilad a renforcé la bataille par l’organisation de nombreuses activités de sensibilisation. A savoir,  une compétition de maracana appuyée par un jeu-concours. Le second jeu, dénommé « Jeunes crack sans drogues », a également été organisé dans le cadre de cette bataille  contre ce fléau pendant ces campagnes de  sensibilisation.

Krouma Mamadou qui a dit être satisfait des nombreuses actions de sensibilisation de la jeunesse, a véhiculé un message plein d’assurance. Il a remercié le ministre des Sports, Danho Paulin et le représentant du gouverneur du District autonome d’Abidjan. « Allons à l’émergence avec une jeunesse  saine sans drogues », a rassuré le représentant du comité interministériel.

L’Inspecteur général de police, Cissé Lanciné, par ailleurs le directeur de cabinet en charge de la sécurité, qui représentait à cette rencontre le ministre de tutelle, Sidiki Diakité, a fait remarquer qu’en plus des efforts du secrétaire général du Cilad,  plusieurs autres voies doivent être explorées. Ce, afin de freiner ce fléau qui détruit la jeunesse.

C’est pourquoi, a-t-il fait remarquer, la réussite de ce combat doit d’abord partir  d’une  prise de conscience collective. Pour lui, dans le cadre de la lutte, les agents doivent travailler en synergie, mutualiser leurs efforts. Avant de traduire les félicitations du ministre de tutelle au directeur général de la police nationale, Kouyaté Youssouf et ses collaborateurs pour les importantes saisies, les arrestations de grands dealers, etc.

D.A.
Infos: Une correspondance particulière

Lu 290 fois Dernière modification le samedi, 25 août 2018 19:19