• Accueil
  • Société
  • Job 2018: Des méthodes pédagogiques actives recommandées pour une meilleure insertion professionnelle des diplômés

Job 2018: Des méthodes pédagogiques actives recommandées pour une meilleure insertion professionnelle des diplômés

mercredi, 29 août 2018 12:22

" Nous devons promouvoir l’esprit de créativité. Il s'agit ainsi de  confier des projets à un apprenant, ce dernier va en  découvrir les blocages et apprendre à proposer les solutions". Il a terminé en faisant la promotion de  la pluridisciplinarité, l’interdisciplinarité. Bref en accordant la Priorité à une pédagogie interactive.

 

Job 2018: Des méthodes  pédagogiques actives recommandées pour une meilleure insertion professionnelle des diplômés

 

Aka Adou, prof titulaire des universités Ireep (Institut de Recherches d’Expérimentation et d’Enseignement en Pédagogie, Université Felix Houphouët Boigny de Cocody) a recommandé des méthodes pédagogiques innovantes, actives, adaptées et interactives pour adresser le problème de l’insertion professionnelle des diplômés en Côte d’Ivoire. Toute chose qui permettra de  combler les faiblesses de l’ancienne méthode (des cours magistraux) devenue caduque aujourd’hui.

 

Il a tenu ces propos mardi 28 août, en tant que premier panéliste des activités scientifiques de la 3ème édition des journées de l’orientation du bachelier. L’activité qui s’étend sur trois jours, a démarré le lundi 27 août. Son intervention a porté sur « Quelles pédagogies pour une meilleure insertion professionnelle des diplômés ».

 

Résumant son intervention, le professeur titulaire de l’université FHB a estimé qu’en pédagogie, aucune méthode, aucune technique, aucun moyen didactique n’est de trop,ou inutile. Ils constituent tous des matériaux à la disposition pédagogique qui, suite à l’analyse de la situation, l’enseignement formation devant laquelle il se trouve doit pouvoir composer le menu où la combinaison y gagne.

 

 

Le système LMD, a-t-il fait remarquer, est une méthode innovante, participative  qui invite « l’apprenant à être un acteur , présent en classe, qui ose prendre la parole. L’apprenant dans ce cas de figure, doit aussi proposer ses idées, manipuler les matériels mis à sa disposition, résoudre de façon autonome  un problème posé pendant le cours de l’enseignant-formateur.

 

Tout au long de son exposé, il est ressorti que le système éducatif ivoirien doit être revu et réadapté au contexte actuelle en prenant en compte l'explosion démographique.  A l’en croire,  on ne doit pas accorder les offres de formation au hasard. « elles doivent être orientées ».Quant aux  profils de formation, on  doit plutôt essayer « de cerner le produit qui va sortir à la fin du système en identifiant toutes les caractéristiques. Par exemple, avec le master X quelles sont les activités possibles que l’étudiant va être amené à occuper », a t-il démontré.

 

Par ailleurs s’adressant aux nombreux bacheliers présents à ces activités scientifiques, le prof Adou a relevé l’importance  des journées de l’orientation. : « Nous sommes là pour vous situer par rapport au choix que vous devez faire. Car  en faisant  le bon choix,  il y a des  fortes chances que vous puissiez avancer correctement. Alors qu’un mauvais choix occasionnerait des conséquences difficiles à assumer », a-t-il averti.

 

A  sa suite, l’intervention d’un autre panéliste, en la personne de M. Capo Chichi, a été appréciée par les jeunes bacheliers.  Il  a porté une reflexion sur  le thème suivant:" Pourquoi faut-il former à la créativité et à l’innovation ?". Selon lui,  l'ancienne système éducatif qui consistait à prodiguer des cours magistraux  a des limites. Selon des statistiques, après 24 heures de cours, le taux de mémorisation des étudiants est estimé à 5%.

" Nous devons promouvoir l’esprit de créativité. Il s'agit ainsi de  confier des projets à un apprenant, ce dernier va en  découvrir les blocages et apprendre à proposer les solutions". Il a terminé en faisant la promotion de  la pluridisciplinarité, l’interdisciplinarité. Bref en accordant la Priorité à une pédagogie interactive.

 

« Innovations dans l’enseignement supérieur et l’amélioration de l’insertion professionnelle des diplômés » est le thème choisi pour cette 3 ème edition des Jo urnées de l'orientation des bacheliers.Il s’agit de s’interroger sur les innovations à mettre en place  en vue d’améliorer l’insertion professionnelle des diplômés.

 

Démarrée le lundi 27 août, la  3ème édition des journées de l’orientation du bachelie s’achève  ce mercredi 29 aout. Il est prévu des échanges des bacheliers avec les exposants, préinscription en ligne...

Isabelle Somian

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 156 times Last modified on mercredi, 29 août 2018 12:36