• Accueil
  • Société
  • Jeune chambre internationale Abidjan ivoire: Hubert Yao prend les rênes

Jeune chambre internationale Abidjan ivoire: Hubert Yao prend les rênes

mardi, 28 août 2018 10:11
Hubert Yao, le président exécutif de la Jeune chambre internationale (Jci) Abidjan ivoire (au centre). Hubert Yao, le président exécutif de la Jeune chambre internationale (Jci) Abidjan ivoire (au centre). Crédits: ANOH KOUAO

Lors de sa prise de fonction, le nouveau patron qui a un mandat d’un an, a appelé l’ensemble des membres de son organisation à l’union et à la solidarité.

Le 25 août 2018, Hubert Yao, élu dans la matinée lors d’une Assemblée générale, a officiellement pris les rênes de la Jeune chambre internationale Abidjan ivoire.

Le passage de témoin a officiellement eu lieu le même jour, dans le quartier du Plateau à l’occasion d’un dîner-gala, parrainé par le ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des Pme, représenté à l’occasion par Doumbia Mory, son chargé de missions.

Hubert Yao, désormais président exécutif de la Jci Abidjan ivoire, aura pour mission de conduire cette organisation sur la période 2019. « C’est un jour mémorable », s’est-il réjoui à l’occasion de sa prise de fonction. Il succède à ce poste Georges Yao, travailleur à la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-Ci).

Le tout nouveau patron - qui a un mandat d’un an - a profité de l’occasion pour dévoiler ses priorités. « Il s’agit pour moi de mettre un accent sur le civisme, l’action citoyenne, les activités communautaires mais aussi l’autonomisation des femmes », a-t-il indiqué.

Conscient que c’est l’union qui fait la force, Hubert Yao, responsable d’une société privée, a appelé l’ensemble des membres à « marcher unis et solidaires » afin de conduire à bien le plan triennal 2010-2020 de la Jci Abidjan ivoire.

Dans un contexte marqué par l’emploi des jeunes, l’immigration clandestine, le bien-être de la jeunesse, force vive d’une nation, le représentant du ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des Pme, s’est voulu rassurant. Selon lui, l’engagement du gouvernement pour l’épanouissement de la jeunesse, des communautés est sans faille. Cette jeunesse, rappelle-t-il « est au cœur des efforts » de l’État.

ANOH KOUAO

Read 203 times Last modified on mardi, 28 août 2018 10:21