Inscriptions au Cp1 et à la maternelle : 658 000 places disponibles, cette année

mardi, 03 septembre 2013 22:12

[03-09-2013. 22h20] Les parents ont commencé à se rendre dans les établissements du préscolaire et du primaire publics.

Pour cette rentrée scolaire 2013-2014, ce sont 658 000 places qui sont disponibles au Cp1 contre 616 000, l’an dernier. Hier,  les inscriptions au Cp1 et à  la maternelle ont débuté. A l’école primaire publique (Epp) de Cocody Danga, les parents d’élèves ont pris d’assaut les lieux, dès 6 heures.  Lorsqu’au groupe scolaire des 220 logements-Jean Delafosse d’Adjamé, les inscriptions se faisaient au compte-gouttes. L’école de Cocody Danga grouillait  d’enfants. Au moment où  leurs parents accomplissaient les formalités d’inscription, eux, jouaient sous le préau. Dans la cour, sur  un tableau, il est indiqué que seuls 28 enfants seront acceptés, cette année, dans l’unique classe de Cp1 de cet établissement. 14 tout-petits  en provenance des écoles maternelles publiques Château d’eau 1 et 2 de Cocody ont été affectés dans cette école après la grande section. Quand on ajoute les 8 écoliers redoublants, cela porte l’effectif à 22 écoliers. Pour ces derniers, le directeur Gnan Mathieu n’attend plus que la confirmation de leurs parents.  Il a indiqué que l’Epp Cocody Danga étant une école d’excellence, elle est sollicitée. Tout en ajoutant que  sa proximité avec le quartier précaire, Danga-bas-fond, justifie également la forte demande. Le directeur confie avoir entamé l’inscription par les plus âgés, soit ceux de 8 à 9 ans. Pour aboutir progressivement à ceux de 7 à 6 ans. Il a précisé que si le quota de 50 écoliers, effectif requis pour le Cp1, est atteint, il recensera les cas insatisfaits et les portera à la connaissance de sa hiérarchie. « Tout se passe bien. Les inscriptions se font dans la discipline. Nous avons rassuré les parents qu’il n’y aura pas de favoritisme. Des parents d’élèves sont représentés au sein  du Coges, des enseignants font partie du comité qui a été mis en place pour les inscriptions », dira-t-il.
A Adjamé, au groupe scolaire des 220 logements-Jean Delafosse (établissement regroupant six écoles), à 9h40, à notre passage, la directrice de la maternelle, Mme Bakayoko Diéneba, n’avait inscrit qu’une seule fillette, Sylla Awa, âgée de 4 ans. Son père, Sylla Moctar, était tout heureux. Il est venu avec l’acte de naissance de sa gamine. Confiant qu’il veut contribuer à l’amélioration du taux de scolarisation de la petite fille. Vu la timidité avec laquelle a démarré cette opération, la directrice espère qu’au fil du temps, les parents viendront. Au niveau du Cp1, les directeurs Beda Hervé (Epp Jean Delafosse 1) et  Yao Kouassi Barnabé, (Epp Fraternité) ont demandé au Coges de l’établissement de mener des campagnes de sensibilisation afin que les parents n’attendent pas le dernier jour pour accomplir les formalités administratives. Puisqu’il qu’il n’y avait, aux environs de 9h30, que deux écoliers inscrits. Certains parents, venus avec des enfants de moins de 5 ans, ont été priés de se rendre à la maternelle.
Signalons que les inscriptions qui sont gratuites s’achèvent ce vendredi. Sont concernés pour le préscolaire, les enfants âgés de 3 à 5 ans et pour le Cp1, ceux ayant entre 6 et 9 ans. Ceux n’ayant pas d’acte de naissance peuvent, aussi, être inscrits.
Christian Dallet