• Accueil
  • Société
  • INP-HB de Yamoussoukro: Les Alumni veulent renforcer les compétences des élèves-ingénieurs

INP-HB de Yamoussoukro: Les Alumni veulent renforcer les compétences des élèves-ingénieurs

samedi, 14 septembre 2019 10:10
Aperçu des membres du comité de gestion de l’Ensi Alumni. Aperçu des membres du comité de gestion de l’Ensi Alumni. Crédits: DR

Depuis 1962, la Côte d’Ivoire forme et dispose d’un important vivier d’ingénieurs en Travaux publics qui ont décidé de se mettre en réseau.

Issus de l’ex-Ecole nationale supérieure des travaux publics (Enstp) d’Abidjan, de l’ex-Ecole nationale supérieure d’ingénieurs (Ensi) de Yamoussoukro et depuis 1996 de l’Ecole supérieure des travaux publics (Estp) de l’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny de Yamoussoukro (Inp-Hb), les anciens étudiants de ces établissements se sont réunis le 7 septembre, à l’hôtel Palm club de Cocody, pour jeter les jalons de leur organisation.

Cette assemblée générale constitutive a permis à ces ingénieurs de finaliser la constitution de leur association qui agira sous la dénomination Ensi Alumni. Plus de 300 ingénieurs ivoiriens des travaux publics y ont pris part. Et ce réseau est composé des anciens étudiants et diplômés des écoles publiques de Côte d’Ivoire travaillant aussi bien au pays qu’ailleurs dans le monde. Ces assises ont ainsi permis d’orienter et planifier les actions à mener pour la promotion et la valorisation des compétences en ingénierie des travaux publics.

En effet, cette association s’est dit très engagée à soutenir significativement l’Estp de l’Inp-Hb pour promouvoir le label Ensi et la notoriété de l’école en participant activement et régulièrement, à tous les niveaux et instances de la vie administrative, scientifique, pédagogique et matérielle de l’école. Ainsi, entend-elle œuvrer pour que la chaîne d’ingénieurs performants soit la plus longue et la plus solide possible en Côte d’Ivoire.

« A travers ce réseau, nous sommes amenés à faire des propositions pour l'amélioration de la formation des étudiants de l’Estp. Il permettra également de créer un réseau dynamique favorisant leur insertion rapide », a fait savoir Alex M’Boua, président du comité d’organisation. Et d’ajouter : « le retour d’anciens élèves dans le corps enseignant de l’institut permet de partager avec les apprenants l'expérience du métier tant de manière théorique que pratique ».

Le réseau envisage par la même occasion de doter très prochainement la Côte d’Ivoire d’un répertoire des ingénieurs en Travaux publics dont plusieurs occupent d’importants postes de responsabilité dans tous les secteurs socio-économiques et administratifs du pays.

A la sortie de cette assemblée générale, un comité de gestion fort de neuf membres a été élu pour un mandat de deux ans. Lequel se chargera d’élire le président du bureau exécutif.

GUY-ASSANE YAPY