Infrastructures : La station de pesage de Bonoua disponible

Infrastructures : La station de pesage de Bonoua disponible

jeudi, 06 juin 2013 22:01

Le Fonds d’entretien routier renforce son dispositif de protection de la route.

Depuis hier, le Fonds d’entretien routier a réceptionné la station de pesage de Bonoua. Cette nouvelle acquisition vient étoffer le dispositif national en matière de contrôle des charges à l’essieu des véhicules poids lourds, tel qu’édicté par le règlement N°14/2005/ Cm/ Uemoa, relatif à l’harmonisation des normes et des procédures du contrôle du gabarit, du poids et de la charge à l’essieu des véhicules lourds de transport de marchandises dans les Etats membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa).  Selon Kongo Beugré, directeur général des Infrastructures routières, avec les stations fixes de Divo, Anyama et l’acquisition des postes mobiles, la Côte d’Ivoire vient de boucler la première phase de son programme d’équipement pour la mise en œuvre du règlement 14 de l’Uemoa. A sa suite, Fofana Siandou, directeur général du Fonds d’entretien routier (Fer), a indiqué que le respect des charges autorisées à l’essieu est une mesure d’entretien préventif de la route. Car, les études montrent que la surcharge à l’essieu est l’une des principales causes de la dégradation accélérée des routes. «Faire le contrôle des charges à l’essieu est une démarche qui rentre dans le processus d’entretien de la route », a-t-il indiqué.

En outre, Fofana Siandou a expliqué que la préservation des routes ne profite pas qu’à l’Etat seul. «Lorsque la route est dégradée, c’est le coût d’entretien du véhicule de transport qui augmente. Les économistes disent que pour un dollar de défaut d’entretien de la route, c’est quatre dollars que débourse le transporteur pour entretenir son véhicule», a-t-il soutenu. Aussi, a-t-il appelé les transporteurs, représentés à cette cérémonie de réception du poste à pesage de Bonoua, par Diaby Ibrahim, secrétaire général du Syndicat national des transporteurs de marchandises et voyageurs de Côte d’Ivoire (Sntmvci), à s’inscrire résolument dans cette initiative d’entretien préventif de la route en respectant les charges à l’essieu autorisées et en se soumettant à la pesée. Il a annoncé que se tiendra bientôt un séminaire de sensibilisation des parties prenantes dans cette démarche préventive.

En anticipant sur le plaidoyer du directeur général du Fer, Diaby Ibrahim, a exprimé la totale adhésion des transporteurs au règlement 14 de l’Uemoa. Il a, cependant, souhaité que parallèlement à l’acquisition des équipements de contrôle recommandés par l’Uemoa, l’Etat prenne en compte les  mesures d’accompagnement prévues à cet effet, pas les Chefs d’Etat de l’Union.

Des propos rassurants pour Gilbert Bini, directeur de cabinet du ministre des Infrastructures économiques. «Je me réjouis des propos des transporteurs qui marquent leur adhésion et leur volonté de prendre une part active dans la lutte contre la surcharge à l’essieu. Je souhaite, cependant, dire aux transporteurs de ne pas prendre le pesage comme une sanction, mais comme une mesure de protection de la route et de leurs véhicules », a-t-il déclaré.   Après les allocutions, les tests de pesage effectués avec trois véhicules ont permis aux autorités de mesurer la qualité de l’équipement de la station de pesage de Bonoua.

David Ya

 

Lu 656 fois Dernière modification le jeudi, 06 juin 2013 22:04