Gouvernance universitaire: Des experts réfléchissent sur la qualité de l'enseignement supérieur
  • Accueil
  • Société
  • Gouvernance universitaire: Des experts réfléchissent sur la qualité de l'enseignement supérieur

Gouvernance universitaire: Des experts réfléchissent sur la qualité de l'enseignement supérieur

jeudi, 11 octobre 2018 19:37
Gouvernance universitaire: Des experts réfléchissent sur la qualité de l'enseignement supérieur Crédits: E. Y.

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a organisé, en collaboration avec des partenaires au développement (Afd, Cti, Hcéres et C2d), un colloque international du 8 au 9 octobre 2018, à Abidjan-Plateau, autour du thème: « Assurance qualité dans l'enseignement supérieur et la recherche: évolutions récentes dans la sous-région Afrique de l'ouest, Afrique centrale et Sahel ».

« La construction d'un enseignement supérieur de qualité n'est plus un luxe mais un impératif », a affirmé Jean-Sylvain Bonnin, directeur général de la qualité et des évaluations (Dgqe).

Selon lui, l'enseignement supérieur est au cœur des préoccupations des États pour permettre aux étudiants d'être compétitifs, performants. Ce, afin de satisfaire aux besoins des entreprises. « Il s'agit, dans cet atelier, d'identifier les grands principes et objectifs de l'assurance qualité externe dans la sous-région, d’identifier avec les partenaires les enjeux et les freins au développement de ces dynamismes dans un contexte national, de partage d'expériences à travers des regards croisés Europe/Afrique », a-t-il confié.

Pour Annick-Etienne Diener, première conseillère, représentant l'ambassadeur de France en Côte d'Ivoire, l'objectif de la France est de faire de l'enseignement supérieur le moteur de la croissance. « Ce colloque a donc pour objectif d'analyser les enjeux de l'assurance qualité dans l'enseignement en Afrique francophone à travers un partage de bonnes pratiques. Il constitue le volet enseignement supérieur des deux Contrats de désendettement (C2d) qui s'élèvent à 97 millions d'euros. Il a pour objectif d'accompagner la Côte d'Ivoire dans les grands travaux de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique », a-t-elle expliqué.

Pr Simplice Dion, directeur de cabinet adjoint, représentant le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a rappelé que depuis 2012, l'enseignement supérieur a entamé des innovations majeures. Notamment, la construction de nouvelles universités ainsi que la réhabilitation de celles inexistantes afin d'augmenter les capacités d'accueil des étudiants de plus en plus nombreux avec l'objectif de les former en respectant les standards internationaux.

Il s’agit aussi de leur offrir une prestation pertinente en adéquation avec le marché de l'emploi. « C'est pourquoi il est important de se conformer aux normes internationales en adoptant l'assurance qualité dont l'objectif majeur est l'employabilité », a-t-il soutenu.

E. Y.
Infos: une correspondance particulière

Lu 190 fois Dernière modification le jeudi, 11 octobre 2018 19:48