Fonction publique : Les agents à l’écoute de Hec Paris pour une administration moderne
  • Accueil
  • Société
  • Fonction publique : Les agents à l’écoute de Hec Paris pour une administration moderne

Fonction publique : Les agents à l’écoute de Hec Paris pour une administration moderne

mercredi, 10 octobre 2018 12:20
Fonction publique : Les agents à l’écoute de Hec Paris pour une administration moderne Crédits: Archives

Le ministère de la Fonction publique a organisé un « Megatelier » à l’intention des agents d’exécution dans le cadre du « Projet Cap 2020 »

Fonction publique : Les agents à l’écoute de Hec Paris pour une administration moderne

Ils sont 250 agents exécutants de différentes administrations qui, au cours de la journée d’hier, étaient en classe pour travailler avec des formateurs venus de Hec Paris, sur la conduite à tenir pour une administration publique moderne.

Cette session qui entre dans le cadre du « Projet Cap 2020 » s’est déroulée sous la forme d’ « un mégatelier » à l’immeuble de la Caistab au Plateau.

Les participants sont venus apprendre, entre autres, qu’ils sont, en tant que fonctionnaires, « des agents du développement de leur pays ». Parce que l’administration est le moteur du développement. Et comme les investisseurs sont à la recherche de pays où l’administration joue réellement ce rôle, cela montre bien les responsabilités qui pèsent sur les agents en la matière, leur a-t-on appris hier. Tous devront donc faire preuve d’un comportement exemplaire pour une qualité de service irréprochable, ont expliqué les formateurs.

En fait, comme il a été enseigné aux participants lors des travaux, il s’agit pour tous de faire en sorte que l’administration soit orientée client. Pour y arriver, les formateurs ont indiqué un certain nombre de paramètres. Ils invitent les administrations à modifier leur organisation, identifier et trouver les moyens de répondre aux attentes des clients.

La recherche de la performance doit donc être constamment le leitmotiv. Toute chose qui, selon les formateurs, demande de l’expertise à ceux qui sont commis aux tâches. C’est dans ce sens qu’ils recommandent que la politisation de l’administration ne vienne pas perturber son fonctionnement. Il faut donc éviter la logique communautariste avec son lot de clanisme, conseillent les formateurs.

Au cours de l’atelier, il a été aussi, entre autres, question d’éthique et de déontologie avec en point de mire « l’Ivoirien nouveau ». Un atelier a même été consacré à ce concept.

Il convient de rappeler que le Projet cap 2020 de renforcement des capacités managériales des dirigeants et des managers est une initiative que le gouvernement a prise pour accompagner la modernisation de l’administration, améliorer la performance des services publics en vue de tendre vers les standards mondiaux en termes de pratiques.

Le Projet Cap 2020 qui durera trois ans se décline en trois programmes. A savoir, un programme pour les hauts dirigeants, un pour les cadres managers et le troisième consiste en des journées de sensibilisation destinées aux autres cadres et agents.

La formation est assurée par Hec Paris sur la base d’un contrat cadre signé en 2017 entre la Côte d’Ivoire et cette institution de formation.

ALAKAGNI HALA

Lu 215 fois Dernière modification le mercredi, 10 octobre 2018 12:26