Print this page

ENTREPRENEURIAT SCOLAIRE : Kandia Camara apprécie le savoir-faire des élèves

vendredi, 11 janvier 2019 09:09
ENTREPRENEURIAT SCOLAIRE : Kandia Camara apprécie le savoir-faire des élèves Crédits: DR.

Car, pour elle, l’entrepreneuriat est une question nationale qui vise à stimuler l’esprit d’initiative. « Devant la faiblesse de l’offre d’emploi dans le monde, cet espace permet de célébrer les microprojets des entreprises scolaires.

Entrepreneuriat scolaire : Kandia Camara apprécie le savoir-faire des élèves

 La ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle a présidé le forum de l’éducation entrepreneuriale.

La 1ère édition du forum national de l’éducation entrepreneuriale qui se déroule du 10 au 11 janvier au lycée technique d’Abidjan a permis aux participants de découvrir les œuvres des apprenants du primaire et du secondaire à travers 50 projets. A cette cérémonie organisée par la direction de la vie scolaire, des stands ont été dressés à cet effet. Les élèves du lycée moderne Amondji Pierre d’Adjamé ont créé une télévision web pour donner des informations générales. Une sensibilisation à bannir la violence en milieu scolaire a été faite. Des écoliers de l’école primaire Sodepalm de Dabou ont réalisé un projet de fabrication de savon liquide. Quand les apprenants du lycée municipal ont misé sur le cinéma. La lutte contre la maltraitance des enfants a fait l’objet d’un film. Des écoliers d’Abongoua 4 ont appris la cacaoculture.  La liste n’est pas exhaustive. La ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle,  Kandia Kamissoko Camara, à l’ouverture officielle de ce forum, a apprécié le savoir-faire des élèves. Car, pour elle, l’entrepreneuriat est une question nationale qui vise à stimuler l’esprit d’initiative. « Devant la faiblesse de l’offre d’emploi dans le monde, cet espace permet de célébrer les microprojets des entreprises scolaires. Valorisant ainsi leurs compétences et leur niveau d’autonomisation. L’entrepreneuriat est une réponse à l’insertion sociale », a affirmé la ministre.  Ajoutant que tout cela concourt à transformer la mentalité des élèves. Qui, en dehors de la formation classique, se forme à la culture de l’école de la vie professionnelle. Ainsi, les élèves ont le cœur à l’ouvrage, préparant leur avenir. « Car demain, c’est aujourd’hui », a-t-elle affirmé.

Pour sa part, le ministre de la culture et de la  francophonie, Maurice Kouakou Bandaman, a indiqué qu’il est un des anciens élèves du lycée technique d’Abidjan. Il est heureux que les enfants aient emprunté la voie entrepreneuriale. Parce  que cela met en éveil des talents.
Quant au directeur de la vie scolaire, Effimbra Kouakou Georges Nicolas, il a fait remarquer que l’éducation entrepreneuriale est une exigence pour une école de qualité. Cela leur permet d’apprendre à concevoir et planifier des projets

Des panels et conférences sont au menu de ce forum national. Le ministre Konaté Sidiki était présent à cette cérémonie.

CHRISTIAN DALLET