• Accueil
  • Société
  • ENSEIGNEMENT PRESCOLAIRE ET PRIMAIRE PUBLIC : Des instituteurs du public en grève

ENSEIGNEMENT PRESCOLAIRE ET PRIMAIRE PUBLIC : Des instituteurs du public en grève

mardi, 11 décembre 2018 10:17

L’Iseppci a des principales  revendications. Notamment, la suppression des cours de mercredi, la revalorisation de l’indemnité de logement, l’organisation de concours exceptionnels de promotion dans les emplois de l’enseignement préscolaire et primaire des grades C3, B3, A3

ENSEIGNEMENT PRESCOLAIRE ET PRIMAIRE PUBLIC : Des instituteurs du public en grève

Seize syndicats de l’enseignement préscolaire et primaire réunis au sein de l’intersyndicale de l’enseignement préscolaire et primaire de Cote d’ivoire (Iseppci) observent, depuis hier,  un mouvement de grève.  Et ce, du 10 au 14 décembre   dans les établissements de la maternelle et du primaire  publics. Un tour au groupe scolaire Ran, à l’école primaire de la cité policière et au groupe scolaire Amon d’Aby du Plateau nous a permis de constater le calme plat qui y régnait. Les salles de classe étaient fermées. Pas d’enseignants ni d’écoliers. Des parents d’élèves ont confié que leurs enfants partis dans la matinée d’hier à l’école sont revenus à la maison quelques minutes plus tard. Dans des villes de l’intérieur du pays, des écoles primaires n’ont pas non plus ouvert leurs portes aux apprenants.

L’Iseppci a des principales  revendications. Notamment, la suppression des cours de mercredi, la revalorisation de l’indemnité de logement, l’organisation de concours exceptionnels de promotion dans les emplois de l’enseignement préscolaire et primaire des grades C3, B3, A3 au grade A4, la finalisation du profil de carrière (création de l’emploi de conseiller de l’administration scolaire de grade A3…) et la réinstauration de l’examen de Cap intégration, l’ouverture du concours des inspecteurs aux instituteurs ayant dix ans d’ancienneté ou sept ans d’ancienneté titulaires d’une licence.

DALLET