Droits de l’homme: La Lidho a présenté son rapport annuel

jeudi, 04 avril 2013 13:39

Pour Hokou Légré René, président de la Lidho, les libertés d’opinion, d’expression, de réunion qui fondent l’État de droit, ont été durement éprouvées en Côte d’Ivoire.

Droits de l’homme: La Lidho a présenté son rapport annuel

« Côte d’Ivoire: Les libertés d’opinion, d’expression et de réunion à l’épreuve ». Tel est le thème du rapport annuel qui vient d’être publié par la Ligue ivoirienne des droits de l’homme (Lidho). Ce rapport prend en compte la période allant d’avril 2011 à novembre 2012. La cérémonie de restitution du résultat des travaux financés par l’Ong américaine Osiwa, a eu lieu, le 3 avril, au Centre de recherche et d’action pour la paix (Cerap).

Pour Hokou Légré René, président de la Lidho, les libertés d’opinion, d’expression, de réunion qui fondent l’État de droit, ont été durement éprouvées en Côte d’Ivoire.

« Il ressort de nos investigations sur le terrain et auprès de personnes, d’institutions cibles… la récurrence de pratiques attentatoires à ces libertés de la part de démembrements de l’État sensés en assurer la protection. Ainsi, des meetings ont été vandalisés, des réunions politiques interdites, des journalistes emprisonnés, des journaux interdits de parution, les arrestations de militants politiques », a-t-il souligné. 

Pour lui, ce sont autant de questions qui restent préoccupantes à deux ans de la prochaine présidentielle ivoirienne. Elles méritent d’être traitées avec beaucoup de diligence du fait de leur délicatesse.

Ce rapport qui est un condensé de la gestion des libertés publiques en Côte d’Ivoire,  se veut être un indicateur pour les autorités ivoiriennes. Elles qui ont la volonté de construire une véritable démocratie à l’abri des dérives que le  pays a vécues par le passé.

 

Eugène YAO
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 

Read 1125 times Last modified on jeudi, 04 avril 2013 13:45