Don de sang: Aka Aouélé cherche des donneurs

jeudi, 13 juin 2019 18:59
Don de sang: Aka Aouélé cherche des donneurs Crédits: DR

A l'instar des autres pays du monde, la Côte d'Ivoire célèbre, ce 14 juin 2019, la Journée mondiale dédiée au don de sang.

Le sang est une denrée qui se raréfie en Côte d’Ivoire. Les donneurs aussi. Le ministre de la santé, le Dr Aka Aouélé, saisit l’occasion de la commémoration de la Journée mondiale consacrée au don de sang pour inviter les populations à se mobiliser pour poser un acte qui sauve des vies : celui de donner son sang, mais du sang propre et sécurisé. C’est à dessein que la communauté internationale a choisi cette année le thème «Du sang sécurisé pour tous».

« Ce thème vise d'une part, à encourager davantage de personnes à devenir des donneurs réguliers de sang, et d'autre part, à prendre des mesures essentielles pour bâtir des fondations solides pour un approvisionnement durable et suffisant en sang. Un tel dispositif est nécessaire pour répondre aux besoins des patients qui doivent recevoir une transfusion », dit le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, lisant la déclaration du gouvernement liée à cette commémoration.

Le disant ainsi, le Dr Aka Aouélé note bien les difficultés des populations à avoir accès aux produits sanguins. « Car, si la Côte d'Ivoire a gagné la bataille du sang propre, il lui reste encore beaucoup à faire pour que le sang soit toujours disponible, partout dans notre pays », a-t-il souligné.

En effet, selon les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (Oms), pour s'autosuffire, il faut un nombre de dons de sang équivalent à au moins 1% de la population totale. « Or, dans le cas de la Côte d'Ivoire, là où nous devrions collecter 230.000 dons par an, nous avons enregistré 160 000 dons de sang en 2018, soit un gap de 70 000 dons de sang à combler », a déploré le ministre Aka Aouélé.

C’est pourquoi, il a lancé un appel à l’ensemble de ses compatriotes et tous les ressortissants des pays frères à venir grossir les rangs des donneurs, « ces héros du silence pour qu'ensemble nous puissions gagner la bataille de l'autosuffisance en produits sanguins ».

En la matière, le gouvernement s’engage à poursuivre les efforts qui ont permis à la Côte d’Ivoire de disposer à ce jour de 26 établissements de transfusion sanguine composés de 4 sites de prélèvement, 18 antennes et 4 centres de transfusion sanguine. A cela, il faut ajouter 162 dépôts de sang dans les différentes formations sanitaires. « L'Etat de Côte d'Ivoire entend poursuivre ses efforts avec l'appui de ses partenaires en vue de renforcer notre système transfusionnel », a affirmé le patron de la Santé.

A noter que la célébration de la Journée mondiale du don de sang vise plusieurs objectifs: célébrer et remercier ceux qui donnent leur sang, encourager les personnes qui ne sont pas encore donneurs à le devenir, diriger l'attention sur la santé des donneurs et sur la qualité des soins qui leur sont dispensés, souligner le besoin de l'engagement de donner du sang toute l'année pour maintenir un approvisionnement suffisant et parvenir à l'accès universel et rapide aux transfusions de sang sécurisé.

« Il convient de saluer et rendre un hommage appuyé au nom du gouvernement à tous les donneurs de sang bénévoles et réguliers qui, délibérément, et sans contrainte aucune, apportent assistance à ceux qui ont besoin de sang pour retrouver le sourire et la joie de vivre », a conclu le Dr Aka Aouélé.

GERMAINE BONI