• Accueil
  • Société
  • Divagation des animaux: Des éléphants de Daloa déportés au Parc national d’Azagny

Divagation des animaux: Des éléphants de Daloa déportés au Parc national d’Azagny

samedi, 18 janvier 2014 08:00

En effet, justifie Mathieu Babaud Darret, depuis le mois d’aout 2011, du fait de la destruction massive des habitats de la faune sauvage et du braconnage persistant,  un troupeau d’éléphants sorti du parc national de la Marahoué menace constamment les populations de Daloa où les animaux ont trouvé refuge. Les animaux ont non seulement  détruit des cultures, mais,  ont malheureusement tué 3 personnes et fait des blessés graves. En vue de gérer ce conflit, l’Etat ivoirien a sollicité et obtenu l’expertise de l’Ifaw.

Divagation des animaux : des éléphants de Daloa déportés au Parc national d’Azagny 

En vue de mettre fin à la panique et la désolation qu’ils créent à Daloa, une opération de translocation des éléphants est en cours,  grâce à l’expertise du  Fonds international pour la protection des animaux (Ifaw).

Un protocole d’accord a été signé le jeudi 16 janvier, entre le gouvernement ivoirien représenté par les ministres Mathieu Babaud  Darret, des Eaux et Forêts et Rémi Allah-Kouadio de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable et le Fonds international pour la protection des animaux (Ifaw).

Cette cérémonie qui avait pour cadre la salle de conférences du ministère des Eaux et Forêts porte sur la mise en œuvre de la translocation d’un troupeau d’éléphants, de la périphérie de la ville de Daloa au Parc national d’Azagny (vers Grand-Lahou). L’opération se déroule dans la période du 15 au 31 janvier 2014. Au terme de cet accord l’Faw apporte un appui financier et son expertise à l’Etat de Côte d’Ivoire. Ainsi, selon Céline Sissler-Bienvenu, directrice d’IFaw (France et Afrique francophone),  cette organisation apporte 250 mille dollars (environs  1.250.000.000 Fcfa) au gouvernement ivoirien pour mener à bien cette translocation.

En effet, justifie Mathieu Babaud Darret, depuis le mois d’aout 2011, du fait de la destruction massive des habitats de la faune sauvage et du braconnage persistant,  un troupeau d’éléphants sorti du parc national de la Marahoué menace constamment les populations de Daloa où les animaux ont trouvé refuge. Les animaux ont non seulement  détruit des cultures, mais,  ont malheureusement tué 3 personnes et fait des blessés graves. En vue de gérer ce conflit, l’Etat ivoirien a sollicité et obtenu l’expertise de l’Ifaw.

« La présente opération nous permettra de faire d’une pierre deux coups : d’une part, ramener la quiétude dans le milieu rural en protégeant la vie de nos parents paysans de la localité, et d’autre part, sauver la vie à cette population de pachydermes représentant l’emblème de notre pays », a ajouté Rémi Allah- Kouadio. Celui a rassuré que le Parc national d’Azagny,  choisi pour accueillir les éléphants,  dispose de bonnes conditions pour la sécurisation de ces animaux, sans oublier que ce site abrite des écosystèmes propices à la vie des éléphants de forêts.

Les ministres ont également confirmé la divagation d’autres éléphants dans les départements de Sassandra, Dimbokro, Toumodi  et dans certaines  régions nord du pays. Le gouvernement doit également trouver  des solutions  à cette situation.

ALFRED KOUAME