• Accueil
  • Société
  • Développement rural et intégration des peuples : Le chef du village d’Abobo Baoulé, Amondji Djongon Claude distingué

Développement rural et intégration des peuples : Le chef du village d’Abobo Baoulé, Amondji Djongon Claude distingué

dimanche, 09 septembre 2018 12:16
Le chef du village d’Abobo Baoulé, Amondji Djongon Claude (tenue traditionnelle) tenant son diplôme avec Jean Claude Kessé (président du comité exécutif du parlement africain de la société civile), Mme Soro Gon représentant le PM (en jaune) Le chef du village d’Abobo Baoulé, Amondji Djongon Claude (tenue traditionnelle) tenant son diplôme avec Jean Claude Kessé (président du comité exécutif du parlement africain de la société civile), Mme Soro Gon représentant le PM (en jaune) Crédits: Sercom: Village Abobo-Baoulé

Développement rural et intégration des peuples : Le chef du village d’Abobo Baoulé, Amondji Djongon Claude distingué

Le chef du village d’Abobo Baoulé, Amondji Djongon Claude a été distingué, lauréat 2017-2018, du Prix africain de la promotion du développement rural et de l’intégration des peuples. La cérémonie de remise de ce prix a eu lieu au Palais de l’amitié dudit village, le 8 septembre 2018.

A travers cette distinction, le Chef Amondji Claude rentre dans le cercle sélect des détenteurs du Prix d’excellence du parlement africain de la société civile dont figure le Président guinéen Alpha Condé, le Président Henri Konan Bédié, le Président gabonais Ali Bongo Odimba, le gouverneur de la Pennsylvanie aux Etats-Unis d’Amérique.

Pour Jean Claude Kessé, président du comité exécutif du parlement africain de la société civile, la réalité du développement du Village d’Abobo-Baoulé est probante. Tout comme l’intégration des peuples au sein de ce village où il fait bon vivre. « Nous sommes ici pour honorer Abobo-baoulé pour le travail accompli et qui donne d’espérer », a-t-il expliqué. Avant d’ajouter que le  parlement africain de la société civile fera tout pour que l’exemple de ce village soit suivi à travers l’Afrique et le monde. « Ici, il y a un village qui permet de croire que la Côte d’Ivoire est au travail », a-t-il soutenu. Ce prix témoigne, entre autres, de l’engagement du Chef Amondji Claude, de la qualité de son travail, de sa gouvernance, de  la promotion du développement, de la paix, de la cohésion sociale, de l’intégration des peuples.

Pour la génération « Dougbô » au pouvoir à Abobo-Baoulé, cette distinction prend en compte le travail abattu par toutes les générations qui se sont succédées à la tête du village. « A travers ce prix, vous rendez hommage à tous les chefs qui ont gouverné le village », dira M. Nampé, 2è adjoint au chef du village qui portait la parole du chef Amondji Claude.

A propos de la stabilité du village, il a fait savoir que si Abobo-Baoulé n’a pas connu de péripéties  tendant à renverser l’ordre établi, cela est dû à la force de caractère des doyens du village. Aux populations du village, dira-t-il, ce prix est le vôtre. A travers l’image selon laquelle, la source va à la rivière, la rivière au fleuve et le fleuve à la mer,  le Chef Nampé a affirmé qu’en distinguant le village d’Abobo-Baoulé, c’est le Chef de l’Etat Alassane Ouattara qui ainsi distingué.

Cette vision de la chefferie d’Abobo-Baoulé n’a d’ailleurs pas échappé à M. Bayo Ibrahim, directeur général de l’administration territoriale, représentant le parrain, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité. « Je saurai lui dire votre volonté de rencontrer le Chef de l’Etat », a promis M. Bayo.

Représentant le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, Mme Soro Gon a souhaité que l’exemple du village d’Abobo-Baoulé inspire tous les autres villages de la Côte d’Ivoire.

Cette cérémonie de distinction  a été l’occasion pour le directeur général de l’Onad de saluer le leadership et l’engagement des fils et filles du village d’Abobo-Baoulé qui ont fait de leur village un village modèle en Côte d’Ivoire. Aussi a-t-il annoncé que le financement des travaux du bassin d’orage du village  estimé à 1,5 milliards de FCFA est disponible. Et que ces travaux vont durer 8 mois.

Notons que cette cérémonie s’est déroulée en présence de nombreuses personnalités parmi lesquelles, le secrétaire général de la préfecture d’Abidjan, le directeur général de l’Ageroute et celle très distinguée du maire honoraire de la ville d’Abidjan, N’Koumo Mobio et du maire honoraire de la commune du Plateau, Ahouné Firmin.

Salif D. CHEICKNA

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Read 286 times Last modified on dimanche, 09 septembre 2018 14:09