• Accueil
  • Société
  • Démantèlement d’un réseau de drogue: Dix individus interpellés avec des armes

Démantèlement d’un réseau de drogue: Dix individus interpellés avec des armes

samedi, 08 juin 2019 12:18
Armes et autres objets saisis. Armes et autres objets saisis. Crédits: DGPN

Dix individus interpellés, huit armes dont un pistolet d’assaut de type Uzi et plusieurs numéraires saisis. Notamment, 90 785 euros, 7 572 000 Fcfa, 6508 dollars Us, 100 dollars Canadiens et 2350 dinars.

C’est le bilan d’une opération menée le 6 juin 2019, à Tabou, par les services de police, et qui a permis, grâce à un chien renifleur brésilien, d’appréhender six Italiens, un Franco-turc, trois Ivoiriens dont deux femmes, membres d’un réseau de trafiquants de drogue.

A en croire le directeur de l’Unité de lutte contre la criminalité transnationale (Uct), le commissaire divisionnaire de police Bonaventure Adomo, « cette opération s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la drogue et les comportements addictifs ».

Les faits remontent, en effet, au 17 septembre 2018 à Santos au Brésil, où un chien renifleur avait détecté la présence de drogue dans trois Caterpillar Compacteurs, modèle CS 533 et Dynapac modèle CA 250 destinés à l’exportation en Côte d’Ivoire.

« Procédant dans l’immédiat à l’examen du rouleau du compacteur, la douane brésilienne avait aperçu des traces de soudure soigneusement camouflées. A l’aide de puissant chalumeau, les douaniers brésiliens ont réussi  à ouvrir le rouleau et ont découvert 1,195 tonne de cocaïne emballés dans plusieurs paquets. Après avoir  convoqué la société Brazilian Ocean, chargée de l’exportation, les dirigeants leur ont remis les documents relatifs à l’ensemble des exportations dont le commanditaire est la société AGL basée à Abidjan Angré-Cnps. L’Uct a été saisie par le Brésil et par l’officier de liaison Sylvain Coudé basé à Accra conformément à la coopération internationale. De septembre 2018 à juin 2019, plusieurs unités internationales se sont mises ensemble pour poser toutes les actions d’enquêtes », a expliqué Bonaventure Adomo.

Aussi a-t-il ajouté que le 13 mai 2019, 73 kg de cocaïne en provenance de la Côte d’Ivoire ont été saisis à l’aéroport de Paris Roissy Charles de Gaule. Et par le biais de la coopération, un Franco-sénégalais a été arrêté avec 3 kg d’héroïne à Abidjan à la suite des investigations. Celui-ci a été déféré devant le parquet.

« Il faut signaler que les autorités ivoiriennes qui ont pris la mesure du danger que représente la drogue, affichent leur volonté ferme d’y mettre fin », a rassuré le directeur de l’Uct.

DA